Exercice de saut au parachute : Les parachutistes nigériens reprennent du service

Après une dizaine d’années de suspension des exercices, les parachutistes nigériens ont repris du service. La cérémonie de cette reprise du saut au parachute a été présidée, hier 25 avril 2019, par le ministre de la Défense nationale, M. Kalla Moutari, en présence des responsables des Forces de défense et de sécurité, dont le Chef d’Etat-major des Armées, le Chef d’Etat-Major de l’Armée de Terre et le Chef d’Etat-major adjoint de l’Armée de l’Air, des formateurs militaires italiens ainsi que de plusieurs hauts gradés et hommes de rang des Forces Armées Nationale. Au total, 59 parachutistes nigériens et 10 parachutistes Italiens ont effectué cet exercice de démonstration et de mise en forme, à Dara, localité situé dans la Commune de Namaro, à 50 km de Niamey.

C’est à 400 m d’altitude que les parachutistes ont été largués, un à un. Tous ont cherché à atterrir sur un point bien indiqué, mais tous n’ont pas réussi surtout à cause du vent qui sévissait. Cet exercice, compliqué et très risquant, suspendu depuis près de 10 ans dans notre pays, a néanmoins créé un sentiment de soulagement, de joie et de fierté dans les rangs des militaires parachutistes nigériens. Saluant et félicitant les officiers et hommes de rang qui viennent d’être parachutés, le ministre Kalla Moutari a indiqué que ‘‘çà valait la peine de passer toute la moitié de cette demie journée pour suivre ces exercices de parachutage de nos militaires et surtout pour voir reprendre cette activité, que nous n’avons pas pratiquée depuis une dizaine d’années. Aujourd’hui, c’est fait. Les militaires parachutistes ont noué avec le saut par parachute qui est leur métier de prédilection’’. Selon lui, le Niger doit cette reprise à la coopération italienne. ‘‘Nous devons cette reprise d’exercice de saut au parachute au projet futur que nous avons tracé et que nous comptons réaliser pour notre armée. Dans le cadre de la coopération nigéro-italienne, une coopération, très riche et très dynamique, l’Italie nous aide, désormais, à démarrer sur les chapeaux de roue, ce projet’’. M. Kalla Moutari a saisi cette occasion pour vivement remercier les moniteurs, les instructeurs et encadreurs italiens, ainsi que les volontaires nigériens, y compris les retraités, qui pour l’occasion, ont repris du service, pour encadrer les jeunes. ‘‘Félicitations donc à la coopération italienne, félicitations à nos Forces Armées Nationales et à nos retraités, qui ont bien voulu nous prêter main forte’’, s’est réjoui le ministre Moutari. Il a annoncé que dans le cadre de la poursuite nécessaire et indispensable de cet exercice, le Niger attend, dans les prochaines semaines, de nouvelles acquisitions en matériels militaires. ‘‘C’est avec ces nouvelles acquisitions que nous serions à mesure de faire sauter nos parachutistes. C’est vers la fin de cette année et en début 2020, que nous aurons

suffisamment de moyens pour permettre à nos parachutistes de poursuivre leur exercice. ‘‘Déjà, les militaires parachutistes, qui ne cachent pas leur émotion, s’estiment heureux. Ils disent que cet exercice est un sport, une caractéristique essentielle de leur formation et de leur carrière militaire. Cela fait 10 ans qu’ils ne l’ont pas pratiqué, d’où la joie et la fierté qu’ils affichent aujourd’hui. Sentiments que d’ailleurs je comprends bien’’, a déclaré le ministre de la défense nationale. De retour à Niamey, les militaires parachutés ont reçu des attestations de participation audit exercice.

Mahamadou Diallo (ONEP)

26 avril 2019
Source: http://www.lesahel.org

Imprimer E-mail

Société