Journée mondiale de la liberté de la presse : Baba Alpha en prison, la presse Nigérienne célèbre dans la tristesse

Baba Alpha BonfereyCe jour 3 mai est commémorée la journée internationale de la liberté de la presse. Au Niger, cette journée coïncide avec le 35e jour de détention préventive pour le journaliste de la télévision Bonferey, Baba, par ailleurs, Secrétaire général du SYNATIC, le Syndicat national des travailleurs de l’information et de la communication. Arrêté depuis le 30 mars 2017 sous le fallacieux prétexte de faux et usage de faux en écriture publique, l’homme est détenu à la Maison d’arrêt de Niamey en compagnie de son père de 70 ans et d’un autre poursuivi dans la même affaire pour complicité. Les deux derniers sont les victimes collatérales de Baba Alpha dont les commentaires et analyses dérangent le régime du Président Issoufou à un degré insoupçonné. L’opinion publique nationale est convaincue que la raison invoquée pour le mettre au frais n’est rien de moins qu’une façon de contourner la dépénalisation des délits commis par voie de presse. D’où ce soutien unanime qui lui a été réservé par les populations. Le 1er mai dernier, dans les défilés des travailleurs son ombre a plané sur les manifestants qui brandissaient dans les différentes centrales syndicales des pancartes exigeant sa libération.

A retenir que les avocats de Baba Alpha ont introduit une demande de liberté provisoire depuis le mardi 25 avril dernier. Pour l’instant le juge n’a pas encore statué sur ladite demande. Mais nous espérons qu’à l’occasion de cette journée de commémoration qu’il puisse enfin recouvrer la liberté au nom de la liberté de la presse et d’expression. Vivement !

Ibrahim A. YERO

04 mai 2017
Source : Le Monde d'Aujourd'hui

Imprimer E-mail

La Palmerais Niger Pub 01

Affiche Amintchi Niger SIM Nigerdiaspora Main Botom

Société