Cérémonie de lancement des activités du concept « Vision Zéro » : Un milieu de travail sain et salubre pour réduire les risques professionnels

Le Secrétaire général adjoint du Bureau exécutif national du syndicat national des travailleurs de l’industrie (BEN/SNTIN), M. Yoli Harouna, a présidé le 17 Août dernier la cérémonie de lancement des activités du concept « Vision Zéro ». C’était en présence des secrétaires généraux des syndicats amis, du coordonnateur UITA-Niger, de la Représentante de la présidente du comité Femmes UITA-Niger et de plusieurs autres invités.

Après avoir souhaité la bienvenue à l’ensemble des participants, M. Yoli Harouna a indiqué que cette cérémonie de lancement des activités du concept « Vision Zéro » est une importante opportunité à saisir par tous, tant il est vrai qu’elle réduit ou élimine les accidents pour rendre de manière effective et satisfaisante notre milieu de travail sain et salubre.

Ainsi, a-t-il ajouté, vous serez édifié par l’intervention de quelques conférenciers relative à une approche proactive pour promouvoir une culture de la prévention des risques professionnels sur les lieux de travail en ce sens que leur mise en œuvre implique des mesures pratiques à prendre pour identifier les domaines nécessitant des améliorations.

Entre autres, l’identification des dangers, l’évaluation des risques, la définition des objectifs etc. Il convient également d’assurer la sécurité et la santé sur les machines, les équipements et les lieux de travail.

Et le secrétaire général adjoint du BEN/SNTIN de rappeler aux participants, que notre pays joue un rôle de pionnier en matière de sécurité et de santé au travail en ce sens qu’il a ratifié trois importantes conventions de l’organisation internationale du travail (OIT) à savoir les conventions N° 155 sur la sécurité et la santé des travailleurs de 1981, N° 161 sur les services de santé au travail de 1985, N° 187 relative au cadre promotionnel pour la sécurité et la santé au travail de 2006. Aussi, devait préciser M. Yoli Harouna, le nouveau code du travail a mis un accent particulier sur une meilleure protection des travailleurs dans un monde de travail profondément rénové depuis quelques années et conforme aux conventions internationales ratifiées par notre pays. Alors, si certaines statistiques démontrent que les accidents ont baissé dans les ateliers de production, il nous appartient d’être constamment vigilant pour réduire conséquemment ces accidents qui causent des pertes énormes tant pour l’entreprise, pour le travailleur, pour l’Etat et ses démembrements.

L’intervention de M. Yoli Harouna, a suscité quelques appréciations à cause de son caractère documentaire tout comme celle de M. Idrissa Boubacar, inspecteur du travail, qui a indiqué que l’objectif du lancement de cette campagne est tout simplement de motiver et d’aider les entreprises et les différents acteurs du monde du travail à développer la culture de la prévention en milieu du travail. C’est, devait-il ajouter, un vaste programme de mobilisation destiné à changer les mentalités en vue d’éliminer les accidents du travail et les maladies professionnels sur les lieux de travail.

Comme l’a souligné M. Yoli Harouna, à l’ouverture des travaux, la ‘’Vision Zéro’’ est donc un objectif à notre portée, car la réalisation d’un travail de qualité n’est possible que dans un environnement de travail sûr et salubre, c’est-à-dire là où les entreprises définissent la sécurité et la santé au travail comme une priorité essentielle.

Dubois Touraoua Correspondance particulière

22 août 2019
Source : http://www.lesahel.org/

 

Imprimer E-mail

Société