12ème Edition de lecture du Saint Coran à Tombo (Koufey Centre) : Dans la ferveur religieuse et le respect des valeurs islamiques

Le jeudi 12 et vendredi 13 décembre dernier, l’Union Islamique Africaine (UIA), a organisé au village de Tombo Soudjey, (près de Bonkoukou), département de Filingué, une séance de lecture du Saint Coran. Selon Cheick Mouhyiddine Tahirou Tombo, Coordonnateur adjoint de l’UIA et ressortissant de Tombo Soudjey, cette activité religieuse, héritée de feu Cheick Tahirou Tombo, a pour finalité de louer Dieu et son Messager, Mohamed (PSL) mais aussi de prier pour la bénédiction du pays, tout entier. Tout cela, dans une ambiance de grande dévotion, de recueillement, d’invocation. A cette 12ème Edition, plusieurs Oulemas et fidèles, en provenance de Kiota, de Dosso, de Filingué, de Niamey, de la diaspora ainsi que de plusieurs autres localités environnantes de Tombo Soudjey, ont répondu présents à cet important rendez-vous religieux.

Déjà, durant toute la journée du jeudi 12 décembre, de nombreux camions et véhicules personnels ont envahis, le modeste village de Tombo Soudjey, pour déverser les centaines de fidèles, prenant part à cette activité religieuse. Au rythme de Zikr et de louanges à Dieu et au Messager Mohamed (PSL), les fidèles sont accueillis à la place centrale, à proximité du domicile et de la mosquée du feu Cheick Tahirou Tombo. D’autres fidèles ont, par manque de places, été logés dans différentes mosquées du village et dans des habitations privées. Toute la nuit du jeudi, les louanges ont raisonné, mettant fin à l’habituel silence qui enveloppait habituellement Tombo Soudjey. A six (6) du matin de vendredi 13 décembre 2019, après avoir observé une pause, pour s’acquitter de la prière de l’aube de ce jour saint pour les musulmans, les fidèles, regroupés debout, au niveau de ladite place centrale du village, ont repris les refrains des zikr et des louanges, évoquant les noms saints et attributs de Dieu, le Créateur.

Aux environs de dix (10), des centaines de fidèles se sont dirigés vers la mosquée locale de vendredi, toujours ayant pour seuls mots dans leurs bouches des louanges et des zikr. Au niveau de la grande mosquée du village de feu Cheick Tahirou Tombo, des invocations ont été psalmodiées sans interruption par les fidèles (hommes et femmes), afin d'implorer le pardon divin. Au menu, des récitations du Saint Coran, des prières individuelles et collectives, des chants religieux. Plusieurs Oulemas, dont celui de Kiota, Cheikh Barham Aboubacar Hassoumi, ont, tour à tour défilé pour rendre grâce à Dieu et au Prophète Mohamed (PSL), pour aussi parlé de la vie du Prophète. Versets du Saint Coran à l'appui, le Cheikh de Kiota, Barham Aboubacar Hassoumi, a affirmé que « le Prophète Mohamed (PSL) qui est ainsi célébré, a été envoyé comme miséricorde pour l'ensemble de l'Humanité, y compris pour les mécréants». Cheikh Barham Aboubacar Hassoumi a souligné que l'Islam est une religion de miséricorde, une religion «qui vise le bien de l'Humanité toute entière et non de lui créer des problèmes».

Quant au Cheick Mouhyiddine Tahirou Tombo de Tombo Soudjey, il s’est réjoui de constater, le nombre, de plus en plus important de fidèles qui viennent, voilà 12 ans, à cette cérémonie annuelle de lecture du Saint Coran, dans leur village. « Cette activité religieuse est un grand rendez-vous annuel des fidèles musulmans qui viennent de tous les horizons. La rencontre religieuse de Tombo Soudjey prend, de plus en plus, une envergure nationale voire internationale. Chaque année, le nombre des fidèles ne fait qu’augmenter », rélève-t-il. Vu l’importance de l’évènement, Cheick Mouhyiddine Tahirou Tombo, a demandé aux responsables communaux, départementaux, régionaux et même nationaux, de soutenir, moralement et matériellement, cette activité religieuse, qui regroupe, chaque année, à Tombo, des milliers de fidèles. « Pourquoi les plus hautes autorités du pays, tel que le Président de la République ou encore le ministre, en charge des cultes n’enverraient-ils pas leur délégation à notre activité ?», s’est-il interrogé. Surtout, estime-t-il que, les fidèles se réunissent aussi pour prier pour la paix, la sécurité et la quiétude sociale dans notre pays.

« Nous devons être écoutés, compris et appuyés, dans l’intérêt de notre pays », a lancé Cheick Mouhyiddine. Plusieurs fidèles ont décliné les nombres de fois qu’ils ont lu entièrement le Saint Coran, au court de l’année écoulée, qui varie entre 500 à 647 fois ainsi que celui relatifs aux récitations des zikr et autres louanges à Dieu et au Prophète Mohamed (PSL). Ces chiffres, eux varient entre 5 à 6 millions, en un an. Des félicitations et des encouragements ont été faits à l’endroit de ces fidèles méritants. Après la prière de vendredi, des fatiha pour la paix, la santé et le bonheur pour tous les fidèles, pour nos plus hautes autorités, pour le Niger tout entier, ainsi que les autres pays musulmans du monde, ont été dites par plusieurs Oulemas. Des prières pour le repos des âmes de nos vaillants soldats et de civils tombés sous les balles des terroristes ont aussi été prononcées. Aux blessés, des prières de prompt de rétablissement ont été faites. Par la suite, des délégations de fidèles, en file indienne, ont défilé au domicile du feu Cheick Tahirou Tombo, pour présenter leurs respects et leurs salutations à ses enfants et à sa famille. Des fatiha et de souhaits de bon retour à destination, étaient dites au départ de chaque délégation.

Mahamadou Diallo (Envoyé Spécial)

26 décembre 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

 #findesviolencesfaitesauxfemmes#findesviolencesfaitesauxfemmes

 

Société