Tillabéri/Santé : Amélioration sensible de plusieurs indicateurs dans le district sanitaire de Filingué

Tillabéri/Santé : Amélioration sensible de plusieurs indicateurs dans le district sanitaire de FilinguéAvec une population estimée à 364.747 habitants en 2019, on se rend compte que les besoins en santé sont énormes dans le département de Filingué. Celui-ci dispose d’un hôpital de district qui accueille les patients dont la prise en charge dépasse les compétences des cases de santé et des Centres de Santé Intégré (CSI). Mais en dépit d’une forte demande, le District Sanitaire de Filingué arrive à répondre promptement aux besoins des populations en matière de soin de santé. Le département de Filingué a un taux de couverture sanitaire relativement acceptable, soit 50,68% en 2018. Ce taux a été atteint grâce aux efforts consentis par l’Etat du Niger et ses partenaires avec la réalisation de plusieurs infrastructures sanitaires. Ce qui a du coup impacté sur les indicateurs sanitaires de ce département.

Selon le directeur départemental de la santé Dr Abdou Mahamadou Moctar, médecin Chef du district sanitaire, Filingué dispose d’un hôpital de district avec un bloc opératoire fonctionnel ; 24 Centres de Santé Intégrés (CSI) fonctionnels ; deux CSI en cours de finition ; 44 cases de santé ; deux (2) salles de soins privés et une pharmacie populaire. S’agissant du personnel soignant, le département de Filingué compte au total quatre (4) médecins ; 96 infirmiers toutes catégories confondues ; douze (12) sages femmes, soit une densité humaine de 0,4 pour 100.000 habitants. En ce qui concerne les indicateurs sanitaires Dr Abdou Mahamadou Moctara égrené des avancées remarquables par rapport à l’année 2018. Le taux de contraception moderne est passé de 23,64 %à 31,28% entre 2016 et 2019. Il en est de même pour le taux d’accouchement assisté par un personnel qualifié qui est passé de 30,15% à 43,26 % entre 2016 et 2019.

Quant au taux d’utilisation des soins curatifs, il a aussi connu une hausse entre 2016 et 2019 en passant de 29,57% à 38,13%. Le taux de vaccination contre les maladies évitables est de 95,96%. Comme thématiquesspécifiques, l’hôpital de districtréalise beaucoup d’interventions telles que les opérations d’hernie ; les appendicites ; les hydro sel ; les césariennes. C’est ainsi qu’en 2019, le district sanitaire de Filingué a effectué entre janvier et octobre,309 interventions chirurgicales parmi lesquelles 153 césariennes pour sauver des vies humaines dans le cadre la santé de lamère et de l’enfant. En termes de réalisations, il faut souligner que les efforts de l’Etatont permis au département de Filingué de bénéficierentre 2016 et 2019 de la construction de deux (2) CSI ; la transformation de deux (2) cases de santé en CSI ;la construction de quatre (4) cases de santé ; la réhabilitation du pavillon des tuberculeux en 2018 ; d’un équipement complet de toutes les structures nouvellement créées avec l’électrification solaire ; la transformation deux (2) cases de santé en CSI en cours de réalisation ; l’acquisition d’un véhicule4x4 en 2016 ; l’acquisition de quatre (4) motos tricycles en 2019 ; sept (7) motos DT 125 en 2018 ; des appareils de communication pour la sensibilisation des populations ; l’acquisition de 24 frigos solaires ; l’acquisition de 24 ordinateurs portables dans le cadre de la saisie des données sanitaires etc. Au regard de toutes ces réalisations, on peut dire que le plateau technique dans le département de Filingué est reluisant. Le système de la gratuite pour les enfants de 0 à 5 ans ; les consultations prénatales et la Césarine est fonctionnel.

Par rapport aux maladies fréquentes dans le département, Dr Abdou Mahamadou Moctarrelèvele paludisme qui sévit de façon endémique avec des périodes de pic en saison hivernale ; les maladies diarrhéiques qui sont liées à un certain nombre de comportements des populations ; la malnutrition ; les infestions respiratoires ; les pathologies obstétricales etc. Comme difficultés, le médecin chef du district sanitaire de Filingué note l’insuffisance du personnel soignant ; lavétusté des moyens roulants ; le problème de matériels de communication en l’occurrence la couverture GSM ; le manque du respect des pré-plans de couverture. En perspective, le district sanitaire entend améliorer la couverture sanitaire ; l’approche du centime additionnel qui permet de faciliter les évacuations sanitairesgrâce à la collaboration de l’ensemble des populations du département. En outre, dans le cadre du centime additionnel, le district sanitaire de Filingué a pu recouvrer 13 millions. Ce montant va servir aux évacuations sanitaires qui seront quasiment gratuites pour les patients.

Hassane Daouda, Envoyé Spécial

13 janvier 2020
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

 #findesviolencesfaitesauxfemmes#findesviolencesfaitesauxfemmes

 

Société