Lancement de la formation continue de 500 agents de sécurité : Pour la maitrise des procédures et techniques régissant différents domaines de la sécurité

Lancement de la formation continue de 500 agents de sécurité : Pour la maitrise des procédures et techniques régissant différents domaines de la sécuritéLe Directeur général du Fonds d’Appui à la formation professionnelle et à l’apprentissage (FAFPA), M. Abdou Lawal Djerma, a procédé hier matin au Campus Capitaine Hassane Diallo Adamou de Niamey au lancement de la formation continue au profit de 500 dirigeants, cadres et agents des sociétés de sécurité privée. Cette formation financée par le FAFPA a pour objectif de renforcer les capacités opérationnelles de ces bénéficiaires. Cette formation, qui durera 12 jours, a été initiée par le collectif des sociétés de sécurité privée, après une analyse profonde du contexte sécuritaire et du problème d’emploi et des menaces réelles des entreprises multinationales.

Dans son discours, le directeur général du FAFPA a précisé que le FAFPA a pour mission de contribuer à la mise en œuvre de la   politique du gouvernement en matière d’enseignement et de formation professionnelle et technique notamment dans le domaine de la formation professionnelle continue, qualifiante par apprentissage de l’orientation , d’accompagnement et de l’insertion professionnelle des jeunes.

Dans le cadre de la mise en œuvre de son programme de formation continue, «le FAFPA a reçu une requête émanant des responsables de l’association de la sécurité privée pour un renforcement de leurs capacités sur la thématique liée à la sécurité des agents à travers des formations continues».

M. Abdou Lawal Djerma a ajouté que cette formation cadre parfaitement avec les missions du FAFPA et elle a pour but de permettre aux agents de sécurité d’être suffisamment outillés en matière de sécurisation des personnes et de leur bien. Le contenu de cette formation sera particulièrement axé sur les thématiques globales de la sécurité à savoir le code de conduites ; la sécurité incendie et secourisme ; la self défense ; la rédaction de rapports, connaissance et positionnement des sociétés de sécurité privées ; environnement juridique et gestion de litige».

Le directeur général du FAFPA a enfin invité les participants à mettre toute l’attention requise pour s’approprier les modules qui leur seront administrés et pour que cette formation soit bénéfique pour nous tous.

Pour sa part, le président du collectif des sociétés de sécurité privée, M. Yacine Hassane Diallo, a au nom de ce collectif remercié l’Etat et le FAFPA pour leur accompagnement. «Cette action donne une fois de plus une dimension nationale à nos entreprises qui sont auxiliaires de l’Etat», a-t-il dit. Avant d’ajouter que ce chiffre de 500 éléments à former est bon mais n’est pas assez suffisant pour un pays comme le nôtre, avec des entreprises qui emploient aujourd’hui des centaines de milliers de personnes. Cependant, « nous pensons que ce partenariat ira en se renforçant avec le temps», a-t-il indiqué.

Il a enfin lancé un appel aux agents formés pour redoubler de vigilance dans ce contexte particulier de crise sécuritaire, en appliquant sur le terrain tous les enseignements appris à l’EFOPPRIMES.

De son côté, le directeur général de l’école de formation professionnelle privée aux métiers de la sécurité (EFOPRIMES), M. Oumarou Saminou a d’abord indiqué que les objectifs principaux ayant guidé la création de l’EFOPPRIMES a été le souci permanent de rendre la sécurité privée un partenaire professionnel et fiable, doté de personnels formés dans un cadre professionnel et aptes à donner entière satisfaction, partout où leurs compétences seront demandées. Ensuite, il a invité les formateurs, les bénéficiaires de faire preuve de ponctualité et d’assiduité, gage de la bonne conduite de l’opération.

Yacine Hasssane

24 janvier 2020
Source :http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Société