Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 88

lundi, 30 mars 2009 17:13

8ème édition du Tolac à Niamey : Le Niger conteste la suprématie du Sénégal

Évaluer cet élément
(0 Votes)
kokowaL’entraîneur par intérim de l’équipe nationale de lutte du Niger Malam Barka Akoda peut s’estimer heureux d’avoir mis fin au règne de plus dix ans des Sénégalais battus hier en finale par équipe par les nigériens trois à deux.
Le Tolac qui s’est déroulé du 26 au 29 mars courant à Niamey a connu de nouveaux champions en équipe. Issia Oumarou de Tahoua, Aliou Salao de Zinder, Mourtala Sani de Zinder, Laminou Maïdabba d’Agadez et Harouna Abdou de Tahoua ont réussi à vaincre le signe au cours de cette édition et battre les sénégalais,
Aliou Faye « Pakala », Saliou Pouye, Cheikh Ndiaye, Mamady Ndiaye et Albert Kouth en finale disputée ce dimanche à Niamey. Une finale à laquelle, les lutteurs de l’intérimaire Malam Barka Akoda se sont illustrés remportant du coup leur trois combats sur les cinq. Côté Sénégalais, seuls Mamady Ndiaye 100 kgs et Albert Kouth Ndong 65 kgs ont réussi à tirer leur épingle du jeu. Le Sénégal qui avait longtemps dominé ce tournoi voit ainsi sa suprématie contestée par le Niger dont le sport roi est la lutte traditionnelle. On se rappelle même que la fédération nigérienne de lutte avait été dissoute à la suite d’une finale perdu à Niamey devant le Sénégal. Ce qui avait même valu au ministre des Sports de l’époque d’être limogé. Cette victoire va sûrement conforter le peuple nigérien dans la mesure ou cette édition s’est déroulée dans un contexte de deuil avec la mort accidentelle de l’entraîneur national Akilou Malam Manzo et son adjoint Abouzeïdi Oumarou, survenue juste au début du mois de mars à Kiéché (Dogondoutchi). Ces disparitions n’ont pas démobilisé le groupe de l’intérimaire Malam Barka Akoda qui a réussi à vaincre le signe indien et battre le champion en titre le Sénégal. Cette défaite était perceptible aux yeux de certains observateurs car les techniciens Abdou Badji et Ambroise Sarr n’ont pas voulu ratisser large, laissant même au passage l’ancien capitaine des « Lions » Abbas Wade dit « Forza » et d’autres lutteurs qui ont été de la dernière expédition à Niamey.

Djibril SENE
30 mars 2009
Publié le 29 mars 2009
Source : http://www.ferloo.com/spip.php?article3649
Dernière modification le mardi, 28 février 2012 13:15