mercredi, 24 décembre 2014 09:33

Deuxième édition des jeux universitaires du Niger : La promotion des valeurs sportives et culturelles par l’élite

Évaluer cet élément
(0 Votes)

C’est parti pour une semaine de compétitions de la deuxième édition des  universiades du Niger lancée hier au Palais du 29 Juillet par le ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, M. Asmane Abdou,  sous le haut patronage de la Première dame Dr Malika Issoufou.

Initiés par le recteur de l’Université Abdou Moumouni de Niamey en partenariat avec la Fédération Nigérienne du Sport Universitaire et des Grandes Ecoles FENSU/GE, les jeux universitaires sont un évènement de portée nationale qui réunit l’ensemble des athlètes et des artistes des universités  et des grandes écoles publiques et privées du pays.
Cette année, le thème retenu est ‘’Rôle de l’élite dans la consolidation des valeurs socioculturelles’’. La cérémonie officielle de lancement s’est déroulée en présence des membres du gouvernement, des responsables des universités et grandes écoles. Une cérémonie solennelle où une  pléiade d’orateurs se sont succédé à la tribune. Dans son  mot de bienvenue, le gouverneur de Niamey a parlé d’un moment  de joie et d’allégresse, une occasion offerte aux étudiants  pour tisser des relations et montrer leurs talents. Le gouverneur Hamidou Garba  a invité les participants au respect du vis-à-vis, et à faire en sorte que l’évènement soit un pas en avant vers davantage d’unité nationale.
Dans le message qu’elle a envoyé aux étudiants réunis  au  Palais du 29 Juillet, message lu par la ministre des Enseignements Secondaires, Dr Malika Issoufou les a exhortés à prôner et promouvoir la tolérance et la fraternité et à cultiver le fairplay tout au long des compétitions à l’issue desquelles le seul gagnant sera le Niger. Le ministre en charge de l’Enseignement Supérieur, M. Asmane Abdou, a rendu hommage à la Première Dame qui, à travers sa fondation Tattali Iyali, déploie des efforts pour l’épanouissement de la jeunesse nigérienne et l’accompagnement  de cet évènement sportif et culturel que sont les jeux universitaires du Niger. S’adressant aux participants, il a rappelé la maxime ‘’un esprit sain dans un corps sain’’ du poète Romain Juvénal louant les vertus du sport, pour souligner la corrélation entre le développement de l’intellect, la bonne santé et l’épanouissement physique des pratiquants.
L’introduction de l’activité culturelle dans le calendrier universitaire est la preuve éloquente de l’attachement du Président  de la République et du gouvernement à la pratique  du sport au Niger dans les établissements d’enseignement supérieur en particulier et les établissements scolaires en général. ‘’Ces derniers sont en effet des pépinières de talents artistiques, culturels et sportifs’’, dira le ministre avant d’ajouter que ‘’l’essor des activités sportives et culturelles dans une société contribue grandement dans son développement’’. C’est pourquoi les autorités  accordent une grande importance au développement du sport et de la culture au Niger, et s’emploient à rendre pérennes les activités sportives et culturelles universitaires et inter universitaires. ‘’Notre ambition est de développer les compétences sportives et culturelles de nos jeunes étudiants des établissements supérieurs (…) afin qu’ils deviennent les futurs et dignes représentants de nos couleurs et de nos valeurs aux Universiades’’, a affirmé le ministre Asmane Abdou.
Les jeux universitaires constituent un regroupement que le gouvernement veut annuel, offert aux jeunes pour faire des nouvelles rencontres, tisser des nouvelles amitiés et consolider celles qui existent déjà, enrichir leurs relations sociales dans un esprit artistique, de sportivité et de fraternité.  Le ministre en charge de l’Enseignement supérieur a ainsi demandé aux participants de compétir dans la tolérance et la fraternité, deux valeurs  qui doivent être leur boussole tout au long de l’évènement. Leur rappelant qu’ils vont mesurer leurs performances et affirmer leurs talents à leurs camarades, le ministre Asmane Abdou a exhorté les étudiants à participer avec un sens élevé du fairplay, affirmant qu’il y a des enseignements dans la défaite comme dans la victoire, mais que dans le cas précis des Universiades, c’est le Niger qui emporte la victoire.
Pour leur part, le secrétaire général de l’USN et le président de la FENISU/GE ont convenu que les jeux sont un rendez-vous du donner et du recevoir portant sur un thème important. ‘’La culture est l’identité d’un peuple, le socle de son développement, le ciment de son unité et de la paix’’, a dit le président de la FENISU/GE Dr Touré qui a demandé aux étudiants de prôner, défendre, valoriser et consolider le patrimoine culturel de notre pays, et les a appelés à compétir avec fairplay.
Pour Annassa Djibrilla, SG de l’USN, les universiades permettent aux étudiants de valoriser leurs talents, de réunir une jeunesse autour de la cause nationale à travers des retrouvailles fraternelles et des nouvelles rencontres amicales utiles à la Nation. Il a saisi l’occasion pour souligner les difficultés auxquelles sont confrontées les universités nigériennes, des difficultés qui sont liées au manque d’infrastructures dû au non achèvement des travaux engagés, à l’insuffisance des moyens de transports et des budgets alloués aux Centres des Œuvres Universitaires.
 Zabeirou Moussa
24 décemmbre 2014

Source : Le Sahel