lundi, 19 octobre 2015 07:50

Eliminatoires CHAN Rwanda 2016/ Niger 2-Togo 0 : Le Mena du Niger bat les Eperviers du Togo par 2 buts à 0

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Mena SuportersDans le cadre des éliminatoires du Championnat d'Afrique des Nations de football (CHAN) Rwanda 2016, le Mena du Niger a affronté samedi dernier en match aller au Stade
Général Seyni Kountché de Niamey les Eperviers du Togo. Plusieurs personnalités et surtout des supporteurs venus de tous les quartiers de la capitale ont effectué le déplacement du stade pour pousser le Mena à la victoire. Et ils n'ont pas été déçus car à l'issue du temps règlementaire, le Mena du Niger s'est imposé par 2 buts à 0 devant les Eperviers du Togo.


D'entrée de jeu, les joueurs nigériens ont affiché leur détermination à arracher une victoire, convaincus des attentes du public qui a effectué le déplacement dans l'espoir d'une victoire et pour une éventuelle qualification. C'est ainsi que dès la première minute de jeu, le jeune Adébayor a surpris la défense des Eperviers par une frappe. La belle parade du portier togolais Djehani N'Guissan Yac a permis d'écarter le danger pour les visiteurs. Mais, l'étau se resserre autour de la cage des Eperviers, car à la 4ème minute, le même Adebayor a envoyé un missile au gardien togolais qui s'est vu obligé de renvoyer le ballon en corner. Très vite, dans une coordination tactique, les poulains de Cheik Omar Diabaté (coach nigérien) ont pris conscience des faiblesses adverses et ont fini par contenir les Eperviers et dominer le match sur toutes les lignes.


Maîtrisant l'adversaire, Halidou Garba Idrissa a ouvert le score à la 12ème minute suite à une passe venant du latéral droit. Les menaces se sont intensifiées à l'intérieur de la surface de réparation des Eperviers soumis à la pression du Mena. A la 14ème minute Koffi Dankwa marque le second but nigérien et brise l'espoir des Togolais qui s'attendaient peut-être des choses faciles. En effet, le Mena a dominé largement la première partie en dictant ses principes de jeux aux Eperviers. Les jeunes du Mena ont eu la chance d'être accompagnés par des joueurs qui connaissent l'environnement sportif africain de haut niveau. Il s'agit d'Issiakou Koudizé, Koffi Dankwa et le redoutable capitaine du Mena Dela Sakou Souleymane qui a bien assuré son rôle de coordonnateur du match. Quant au portier du Mena Alzouma Allassane Moussa, il était resté tout au long de la partie calme et imperturbable en déjouant coup sur coup toutes les manœuvres des joueurs togolais.

Du côté des joueurs togolais, ils se sont contentés de quelques actions peu reluisantes. Ni le capitaine des Eperviers Nouwoklo, ni Gozozo et ses autres coéquipiers n'ont pu faire trembler le filet nigérien. Le score de 2 buts à 0 reste inchangé jusqu'à la fin de la première mi-temps. La sortie de Koudizé des suites d'une blessure a été sentie par la défense ainsi que par les milieux du terrain parce qu'il leur faudrait des efforts supplémentaires pour tenir tête aux Eperviers. De retour des vestiaires, les Eperviers togolais ont repris confiance après avoir certainement reçu des consignes de la part de l'encadrement technique. Et la domination a changé de camp. Le Onze national du Niger était complètement méconnaissable par son public. Le Mena a brillé en seconde période par son son laxisme face à l'adversaire et par des actions incohérentes. Heureusement que la défense et le portier ont gardé leur sans froid. Jouissant de leur expérience, ils ont su dégager toutes les actions dangereuses des Eperviers.

Certains joueurs du Mena, étaient physiquement et techniquement à plat. C'est à peine qu'ils arrivaient à tenir le ballon face aux Eperviers devenus de plus en plus menaçants. Au coup sifflet final du juge central, le Mena du Niger a battu les Eperviers du Togo par 2 buts à 0. La victoire est certes acquises, mais l'encadrement technique du Mena doit nécessairement corriger les insuffisances techniques et physiques constatées ça et là avant le match retour qui se tiendra à Lomé, pour espérer une qualification.

Laouali Souleymane(onep)
19 octobre  2015

Source : www.lesahel.org

 

Dernière modification le mardi, 20 octobre 2015 05:20