mercredi, 21 octobre 2015 05:03

Lutte traditionnelle/4ème édition de la coupe Balla Harouna : Adamou Abdou remporte le trophée

Évaluer cet élément
(0 Votes)

La 4ème édition du tournoi de lutte traditionnelle, dénommée Coupe Balla Harouna s’est tenue du 16 au 18 octobre dernier dans la capitale de l’Ader. Seize lutteurs issus des différentes ligues régionales du pays, ont servi pendant trois jours au public passionné  de l’arène Hamidine Maidaré de Tahoua, des combats de grande facture physique et technique. A l’issue de ces différentes confrontations, c’est Adamou Abdou de Niamey qui remporte ce quatrième trophée Balla Harouna, en envoyant Tassiou Ibrahim au sol en moins de cinq minutes de combat.


Le colosse lutteur de  Niamey, avait dès les phases préliminaires affiché ses ambitions en barrant la route à l’intraitable Oumarou Ali Bindigaou de Maradi. Et au fil des combats, il a assis sa suprématie sur cette compétition. D’abord, en terminant premier de sa poule, ensuite en faisant mordre la poussière au redoutable Souley Rabagardama de Tahoua en démi-finale après plus de 40 minutes de combat. Dans la deuxième démi-finale, Tassiou Ibrahim, le lutteur ultra rapide, nouveau promu de Niamey, et très connu pour ses combats spectaculaires, a en trois  minutes mis à terre Yacouba Adamou. Cette chute inattendue du champion national 2014, a ouvert un boulevard pour son poulain Adamou Abdou qui, sans coup férir, a réussi à s’imposer.  
Si ce tournoi avait été intense en émotion pour le public, c’est parce qu’il y avait la crème de la lutte nigérienne dans l’arène Hamidine Maidaré. Une belle brochette de lutteurs talentueux : Yacouba Adamou, Tassiou Ibrahim, Souley Rabagardama, Oumarou Ali Bindigaou, Adamou Abdou, Yahaya Kaka, Lawali Abdou Dan Tela, Oumarou Ibrahim, Ibrahim Boubacar, Habibou Moussa, Sani Aboubacar, Kabirou Maï Ankoua, Lawali Issoufou, Mansour Issa, et Idi Chaïbou Chirgania. Il y avait aussi l’équipe Sagalo avec ses mélodies langoureuses et viriles, accompa-gnées du son de ses grands tam-tams ou «goundoua». A côté de cette équipe, une kyrielle de griots familiers des arènes donnent de la voix et font monter l’adrénaline des lutteurs.
C’est en fait une belle ambiance du Sabre national que le président de la FENILUTTES, M.  Abdoulaye Assane en fin de mandat, a su créée à Tahoua. Il a l’expérience, car il est à sa quatrième coupe Balla Harouna. M. Abdoulaye Assane a en outre organisé de mains de maître,  plusieurs éditions du Sabre national, plusieurs TOLAC, et de nombreux tournois internationaux. Depuis qu’il est à la tête de cette fédération, les arènes n’ont jamais souffert de léthargie. Elles sont restées très animées pendant ces quatre années faisant le bonheur de nos lutteurs. Le Secrétaire général de la région de Tahoua, M. Alfarouk Afelen, a remercié la FENILUTTES pour avoir organisé la coupe Balla Harouna à l’arène Hamidine Maidaré en 2013 et en 2015.
Il a relevé que la lutte traditionnelle demeure au Niger un puissant facteur de rassemblement et de fraternité. «Ce qui cadre parfaitement avec les attentes des plus hautes autorités de    l’Etat, que sont le Président de la République SEM Issoufou Mahamadou, et le Premier ministre SE Brigi Rafini» a ajouté le Secrétaire général de la région de Tahoua. M. Alfarouk Afelen a rendu un hommage au lutteur Balla Harouna dont la renommée est allée au-delà de nos frontières. Quant au président de la FENILUTTES, M. Abdoulaye Assane, il a adressé ses remerciements au Chef de l’Etat, SEM Issoufou
Mahamadou, pour l’immense     service qu’il a rendu à la lutte au Niger. Il a ajouté qu’en quatre ans, ce sont plus de 350 millions de FCFA que le Président de la République a personnellement investi dans le Sabre national.
M. Abdoulaye Assane a indiqué qu’en plus de cela, le Chef de l’Etat a doté la ville de Dosso dans le cadre de Dosso Sogha, de la plus belle arène de l’Afrique de l’ouest. A Maradi aussi, a-t-il ajouté, une arène est actuellement en construction dans le cadre du programme Maradi Kolliya. «Le Chef de    l’Etat a posé des actes forts qui concourent à la promotion de la lutte au Niger» a dit le président de la FENILUTTES. M. Abdoulaye Assane a annoncé la tenue le 31 octobre prochain à Maradi, de l’Assemblée générale élective de la FENILUTTES. Une Assemblée générale au cours de laquelle il sera candidat à sa propre succession à la tête de la fédération. Il a émis le vœu que le meilleur des candidats déclarés puisse l’emporter pour le bonheur de la lutte nigérienne.
Oumarou Moussa Envoyé spécial(onep)
21 octobre 2015
Source: http://lesahel.org/


Dernière modification le mercredi, 21 octobre 2015 08:47