dimanche, 10 janvier 2016 22:40

Poursuite de la 37ème édition du Sabre national, Dosso 2016 ouverte le 8 janvier dernier : Sous le signe du renforcement de l’unité nationale et de la cohésion sociale

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Brigi Lutte tradi DossoDosso, la cité des Djermakoye abrite, depuis vendredi dernier, les compétitions entrant dans le cadre de la 37ème édition du Sabre national de lutte traditionnelle. C’est le ministre de la jeunesse et des Sports, M. Abdoulkarim Dan Mallam, qui a procédé au lancement de cette édition du Sabre national au nom du Premier ministre, Chef du gouvernement, SE Brigi Rafini, dans une Arène des Jeux de Lutte traditionnelle Salma Dan Rani entièrement rénovée dans le cadre du programme Dosso Sogha.

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée dans une ambiance empreinte de chaleur en présence du Premier ministre, chef du gouvernement qui a fait le déplacement de Dosso confirmant ainsi l’intérêt que les autorités nigériennes accordent à cette grande rencontre annuelle du sport roi au Niger.

La cérémonie a aussi enregistré la présence du président du Conseil Economique, Social et culturel M. Moussa Moumouni Djermakoye, des députés nationaux, des membres du gouvernement, du gouverneur de la région de Dosso M. Abdoulaye Issa, du Sultan de Dosso l’honorable Djermakoye Maï Danda Seydou, du président de la Fédération Nigérienne des Luttes (FENILUTTES) M. Aboubacar Ganda Seydou, des représentants du corps diplomatique accrédités dans notre pays ainsi que des invités venus de toutes les contrées du Niger.

Dix (10) jours durant, les 80 lutteurs des huit (8) régions du Niger vont s’affronter du 8 au 17 Janvier 2016 dans l’aire des combats de l’Arène Salma Dan Rani de Dosso dans l’unité et la cohésion sociale avec la conviction que, quel que soit le champion, c’est notre pays qui gagne en unité et en fraternité.

Tous les prétendants au Sabre sont unanimement conscients de l’intérêt que les autorités nigériennes accordent à l’unité nationale, à la paix et à la cohésion sociale en vue de garantir davantage un avenir radieux à notre cher pays. Sport roi par excellence, le sabre national (championnat de lutte traditionnel) est l’un des moments impatiemment attendus par le peuple du Niger. Le thème central retenu cette année est «Sabre national, vecteur de l’unité nationale et de la cohésion sociale». L’ensemble des acteurs, amateurs et animateurs des arènes ont pris d’assaut l’Arène Salma Dan Rani pour assister à la traditionnelle cérémonie d’ouverture qui s’est déroulée dans la joie et l’allégresse.

C’est avec le défilé des délégations des différentes régions, de la FENILUTTES, des arbitres, des sponsors que la cérémonie a débuté. Comme chaque année, le chef de la délégation de Dosso a remis le Sabre au ministre de la Jeunesse et des Sports afin qu’il soit remis en jeu. Par la même circonstance, une série de démonstrations des combats de lutte de la localité de Bonkoukou et celle des non voyants ont été présentées au public. Puis s’en est suivi le spectacle d’ouverture pour donner à la fête toute sa signification nationale.

Dans l’allocution qu’il a prononcée à l’ouverture de cette 37ème édition du Sabre national, le ministre de la Jeunesse et des Sports M. Abdoul Karim Dan Mallam a exprimé toute sa reconnaissance à l’endroit du Président de la République, SE Issoufou Mahamadou, et au Premier ministre, Chef du Gouvernement SE Brigi Rafini, pour les multiples efforts qu’ils ne cessent de déployer dans le cadre de la promotion des sports en général et de la lutte traditionnelle en particulier. En outre, il a rappelé que le Sabre national est une institution de l’Etat pour créer une dynamique permanente et renforcer l’unité nationale et la cohésion sociale à travers la promotion des échanges, de la fraternité et de la concorde, ainsi que de la paix entre les populations nigériennes.

M. Abdoul Karim Dan Mallam a par ailleurs noté que cette 37ème édition du Sabre national de lutte traditionnelle placée sous le thème «le Sabre national, vecteur de l’unité et de la cohésion sociale» répond bien aux préoccupations du contexte actuel qui est essentiellement marqué par le défi sécuritaire majeur que nos autorités, notre armée, nos populations cherchent à juguler par tous les moyens. «Il s’agit pour nous tous, de nous mobiliser autour de SE Issoufou Mahamadou Président de la République, chef de l’Etat pour consolider cette unité nationale afin de bâtir un Niger fort, uni et prospère» a-t-il déclaré.

Sur un tout autre plan, le ministre de la Jeunesse et des Sports a annoncé que le Programme paix à travers le Développement seconde phase (PDEVII) de l’USAID a décidé d’appuyer l’organisation d’une caravane nationale de sensibilisation et de plaidoyer avec le champion et le vice champion pour renforcer la cohésion sociale en vue des élections apaisées au Niger. C’est pourquoi, le ministre Dan Mallam a salué cette action du fait qu’elle cadre avec la vision des autorités nigériennes qui sont à pied d’ouvre pour qu’il ait des élections apaisées dans notre pays.

Auparavant, le gouverneur de la région de Dosso M. Abdoulaye Issa s’est félicité des investissements opérés par le Président de la République dans le cadre du programme Dosso Sogha. Des investissements qui ont radicalement métamorphosé la ville de Dosso. Il a, à cet effet, au nom des populations de la région de Dosso transmis ses remerciements au Chef de l’Etat et au chef du Gouvernement pour tous les efforts consentis pour améliorer le cadre de vie de la région de Dosso en général. M. Abdoulaye Issa a lancé un appel pressant à tous les acteurs de la lutte afin de créer les conditions de réussite de l’édition 2016 du Sabre national de lutte traditionnelle.

Le président de la FENILUTTES a, après avoir souligné les résultats enregistrés par les lutteurs nigériens lors des rencontres internationales, a annoncé que la FENILLUTTES et l’Ecole de Formation Professionnelle Privée aux Métiers de Sécurité(EFOPRIMES) vont signer à Dosso un contrat de partenariat visant à former une quarantaine de lutteurs de nos huit (8) régions aux métiers de sécurité. Après avoir suivi la formation, les lutteurs formés seront recrutés. Il s’agit pour le directeur général de l’EFOPRIMES, M. Yacine Abdoulaye Hassane Diallo, à travers cette action de créer des emplois décents pour combattre efficacement l’exode.

Laouali Souleymane Envoyé spécial(onep)

11 janvier 2016
Source : http://lesahel.org/

 

Dernière modification le lundi, 11 janvier 2016 07:05