lundi, 08 août 2016 06:56

Finale de la coupe nationale de football : L’AS Douanes remporte le trophée face à AKOKANA FC

Évaluer cet élément
(0 Votes)

La finale de la coupe nationale de football s’est jouée, le mercredi 3 août dernier au Stade Général Seyni Kountché de Niamey. Elle a opposé le club de l’Association Sportive des Douanes de Niamey à celui d’AKOKANA Football Club d’Arlit, et s’est déroulée en présence du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, M Brigi Rafini, des présidents des Institutions de la République, des membres du gouvernements, des représentants des organisations internationales au Niger, des responsables de la FENIFOOT et plusieurs invités.

Le match était très décisif pour les deux clubs, car la victoire ouvre au vainqueur, la porte des compétitions de la Confédération Africaine de Football notamment la coupe de la CAF. C’est un grand chalenge pour les entraineurs des deux clubs à savoir M. Cheik Omar Diabaté de l’QS Douanes et M. Aminou Abbani de l’Akokana FC. Dès l’entame du jeu, les deux équipes ont opté pour des offensives pour scorer en premier. Dans cette situation les multiples offensives des miniers de l’Akokana FC ont réussi à obliger leurs adversaires à se replier derrière pendant les cinq premières minutes du match. L’AS douanes ne fait que défendre jusqu’à la septième minutes où sur une belle action à trois le numéro 12 de l’Akokana Souleymane Mahamane a réussi à reprendre un ballon que son partenaire lui a laissé et ouvre le score de 1 but à 0 au profit de l’Akokana FC.

Les douaniers ont à maintes reprises tenté des attaques et offensives mais en vain car toutes leurs actions ont été contrées par la défense de l’Akokana FC qui était restée stable et imperturbable. A la quinzième minutes, les Douaniers ont changé leur tactique en mettant l’accent sur les latéraux. En ce moment précis, ils ont réussi un centre venu de la droite. Il n’y avait aucun joueur de l’AS Douanes pour reprendre ce centre et la balle a fini sa course seule à la sortie de but en passant devant la cage du gardien de l’Akokana. Face à cette situation, les joueurs d’Akokana ont réagi avec d’autres offensives, ce qui n’a pas laissé Cheick Omar Diabaté indifférent, qui s’est vu obligé de procéder à un changement dès la première mi-temps.

A Quelques minutes de la mi-temps l’Akokana réclame un pénalty suite à une prise de main du défenseur de l’AS douanes dans la surface de réparation, mais l’arbitre a estimé qu’il n’y a rien et le jeu a continué jusqu’à la mi-temps sur ce même score d’un but à zéro. A la reprise les deux équipes ont procédé à un jeu très prudent de part et d’autre. En effet, pour les miniers il faut rester vigilent, car à défaut d’un deuxième but, il ne faut pas donner l’occasion à l’adversaire de revenir au score. Et pour les Douaniers il ne faut pas aller à la recherche d’une égalisation et prendre un deuxième but. Ainsi ni les encouragements des supporteurs, ni la pression de l’entraineur des Douaniers et les différents changements opérés n’ont rien apporté, alors que les miniers retrouvent la confiance de plus en plus et se voit sacré champion national de football.

A le 49ème minute, alors que le temps additionnel, sur une action partie d’une remise en touche, les Douaniers marquent le but égalisateur. Les supporteurs et le staff technique de Akokana dénoncent l’attitude et mettent en cause l’arbitrage pour avoir augmenté une minute de plus sur le temps additionnel. Toujours est-il les deux formations sont engagées dans la phase de la prolongation.

Après les deux périodes de 15 minutes chacune, le score est resté inchangé et les deux adversaires sont obligés de passer à la fatidique épreuve de tir au but. L’AS douane remporte la séance sur le score de 4 buts à 3 et gagne la coupe, la médaille d’or et un chèque de 4 millions de FCFA offert par la SONIDEP. L’Akokana s’est contenté de la médaille d’argent et un chèque de 2 millions offert par la SONIDEP.

Ali Maman(onep)
08 août 2016
Source : http://lesahel.org/