lundi, 22 août 2016 02:32

Editorial : Le triomphe !

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Issoufou Alfaga Abdoul Razak JO Medaille ARGENT 01Il avait pris l’engagement, il l’a tenu. On avait cru en lui, on a eu raison. Abdoul Razak Issoufou Alfaga a remporté la médaille d’argent aux Jeux Olympics de Rio 2016. Et ce fut un succès méritoire. En effet, avant de s’incliner en finale face à l'Azerbaïdjanais Radik Isaev, dans la catégorie des plus de 80 kg, Issoufou Alfaga Abdoulrazak a réalisé, samedi dernier, un parcours héroïque en battant tour à tour le Français Mbar Ndiaye, champion d’Europe également vice-champion du monde, le Brésilien Maicon Siqueira et surtout le champion du monde Dimitriy Shokin, en demi-finales.

Armé de ses atouts techniques et de sa détermination à faire briller les couleurs nationales dans ce grand rendez-vous planétaire, Abdoul Razak Issoufou Alfaga a su honorer le Niger, en faisant parler de lui aux quatre coins du monde, et en bien ! Avec ce parcours parsemé de succès, Alfaga a été à la hauteur de toutes les attentes : celle de nos plus hautes autorités, qui lui ont témoigné leur confiance et leur soutien politique très fort, mais aussi celle du peuple nigérien tout entier qui s’est mobilisé en bloc derrière l’enfant prodige. Notre valeureux champion a montré qu’il dispose de tout le potentiel nécessaire pour arracher la médaille d’or. Mais, pour cette fois-ci, il se contentera de la médaille d’argent. C’est assez pour porter tout un peuple à l’apothéose.

Oui, nous sommes si fiers, si joyeux, si reconnaissants. En vrai fils du pays, Alfaga a procuré une immense joie aux Nigériens. Oui, ce héros national mérite d’être exalté. Oui, il mérite une reconnaissance de la Nation.

Et au-delà du Niger, c’est toute l’Afrique qui salue la consécration de notre champion. C’est tout le continent qui a partagé avec nous cette sensation merveilleuse d’assister aux victoires alignées par ce Nigérien vaillant, endurant, engagé, entreprenant.

Quarante-quatre (44) ans après Issaka Daboré, la Nigérienne a retenti en plein cœur de Rio de Janeiro, faisant vibrer de joie le cœur des Nigériens. Avec peu de moyens, Alfaga a su prouver qu’on peut soulever des montagnes en comptant d’abord sur son abnégation et sa combativité. Assurément, c’est ce genre de Nigérien conscient et combatif que le Président de la République, SE. Issoufou Mahamadou, cherche à façonner à travers la Renaissance culturelle. Avec la démonstration éclatante de Alfaga à Rio, la victoire du Mena cadets en football face à l’équipe du Nigéria, ainsi que les performances de l’équipe nationale de volley-ball qui sera en finale contre l’équipe du Ghana, on peut dire le Niger a commencé à récolter les fruits de la combativité de ses dignes représentants engagés dans les compétitions internationales. Il faut donc capitaliser ces atouts en encourageant nos sportifs et en mettant les moyens en faveur du sport, surtout des fédérations compétitives, pour créer d’autres champions. D’ores et déjà, le Président de la République a assuré, dans une interview radio-télévisée qu’il a accordée à chaud suite à la victoire de Abdoul Razak Issoufou Alfaga, que le gouvernement mettra tous les moyens nécessaires pour soutenir et pousser nos athlètes et nos équipes vers d’autres victoires encore plus reluisantes. La cause est donc entendue : nous n’entendons plus attendre encore 44 ans pour voir un champion arborant les couleurs nationales sur les podiums dans des compétitions de haut niveau, et cela dans toutes les disciplines.

En attendant, Alfaga reste et restera un modèle pour toute la jeunesse nigérienne. Un modèle à suivre pour un Niger qui gagne ! Alors tous à l’aéroport pour réserver un accueil digne à notre champion.

Mahamadou Adamou(Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)

22 août 2016
Source : http://lesahel.org/

Dernière modification le lundi, 22 août 2016 03:26