dimanche, 20 novembre 2016 22:35

Conférence de presse du président de la FENIFOOT : «L’Assemblée générale de Dosso a été une des plus démocratiques que la FENIFOOT ait connues», déclare le Colonel Major Djibrilla Hima Hamidou

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Au lendemain des travaux de l’assemblée générale ordinaire de la Fédération Nigérienne de Football tenus à Dosso le 12 novembre dernier, le président de la FENIFOOT, le Colonel Major Djibrilla Hima Hamidou dit Pelé, a animé, samedi dernier, une conférence de presse au cours de laquelle il a apporté des éclaircissements et des précisions sur le déroulement de cette Assemblée générale ordinaire, et sur les décisions qui en sont issues. Il a par la suite répondu à plusieurs questions des journalistes.

Dans les propos liminaires qu’il a tenus à cette occasion, le Colonel Major Pelé a de prime abord indiqué que cette conférence de presse n’est pas motivée par une quelconque crise au sein de la fédération. « Il n’ya aucune crise. Il ya des gens qui ont fait du bruit que je qualifierais d’une tempête dans un verre d’eau, et qui ont voulu discréditer notre assemblée générale à laquelle tout le monde a assisté. Donc nous sommes là pour rétablir la vérité sur des sujets qui ont été mal commentés au niveau de certains médias », a dit le président de la FENIFOOT. Le Colonel Major Pelé a ajouté que tout ce qui est en train de se passer « prouve que la FENIFOOT fait bien son travail et que le football nigérien marche bien, et qu’il est devenu attractif ».

Evoquant les assises de Dosso, il a salué la bonne tenue de l’assemblée générale ordinaire. Il a présenté toute sa gratitude au ministre en charge des Sports, et aux autorités de la région de Dosso qui ont rehaussé de leur présence l’éclat de ces assises. Il a rappelé que l’assemblée générale ordinaire est le cadre statutaire par excellence pour débattre de tous les problèmes qui assaillent l’association, entendre les bilans de l’année écoulée, et procéder à des révisions si nécessaires. Selon le président de la FENIFOOT, l’assemblée générale de Dosso a été une des plus démocratiques que sa structure ait connues. « Tous les points ont fait objet de débat avant adoption ; et cela dans l’écoute réciproque, et à travers des arguments pertinents », a ajouté le Colonel Major Pelé. Il a salué l’esprit constructif des délégués et l’intérêt qu’ils ont accordé à toutes les questions évoquées.

Parlant des décisions issues de cette assemblée générale, le président de la FENIFOOT a indiqué qu’elles ont été prises en conformité aux statuts de l’association, et par les délégués eux-mêmes. Il a souligné que le refus de laisser le président suspendu de la ligue de Niamey prendre par aux travaux de l’AG avant l’examen de sa révocation, est sous-tendu par les dispositions de l’article 16-4 des statuts de la FENIFOOT. Cet article stipule que « le membre suspendu perd tous ses droits », a dit le Colonel Major Pelé. Il a ajouté qu’il lui est tout de même autorisé de venir se défendre lorsque le point le concernant est abordé.

Parlant du vote, Pelé a invoqué les dispositions de l’article 30 alinéa 3 qui stipule que « tout vote pour toute élection se fait au scrutin secret conformément au code électoral», et à l’alinéa 4 « les autres décisions se prennent à main levée sauf si le 1/3 des délégués en décide autrement ». Selon le président de la FENIFOOT, le même article 30 à son alinéa6 stipule que « les décisions de changement de siège de la FENIFOOT, de modification des statuts et du règlement, la modification de l’ordre du jour de l’assemblée générale, de la destitution du président ou de l’ensemble des membres du Comité Exécutif ou d’un organe juridictionnel, de suspension ou d’exclusion d’un membre de la fédération est acquise à la majorité des 2/3.

« Vous étiez témoins, la majorité des délégués 95 sur 117 ont voté la suspension du président de la ligue de Niamey » a dit le Colonel Major Pelé. Concernant l’huissier commis par le président de la ligue de Niamey, le président de la FENIFOOT a indiqué que cet huissier ne devrait se présenter qu’au moment où le point relatif à son client est abordé. Ce qui n’a pas été le cas, a-t-il ajouté. « C’est eux qui ont refusé de venir se défendre, c’était leur choix », a ajouté le Colonel Major Pelé.

Pour lui, l’ancien président de la ligue de Niamey n’est qu’une « marionnette qui réagit en fonction de la volonté de ceux qui tirent ses ficelles ». Il a invité ceux qui se cachent derrière lui à sortir au grand jour pour faire le débat contre le bureau exécutif qu’il dirige. Concernant la ligue de Niamey, il a annoncé qu’un comité de gestion sera mis en place en attendant de nouvelles élections.

Oumarou Moussa(onep)

20 novembre 2016
Source : http://lesahel.org/