lundi, 21 novembre 2016 22:33

Lancement des activités de la Fédération Nigérienne de Langa (FENILANGA) : Le Langa, ressuscité

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le directeur de cabinet du ministre de la Jeunesse et des Sports, M. Idi Tanko, a lancé samedi dernier, dans le 4ème arrondissement de Niamey à côté du CEG 36, les activités de la Fédération Nigérienne de Langa (FENILANGA). Le lancement des activités de cette nouvelle et jeune fédération s’est déroulé en présence des représentants des autorités régionales et communales, ceux des fédérations sœurs, du président de la Fédération Nigérienne de Langa, des sportifs, des invités et de nombreux curieux venu découvrir ou redécouvrir ce sport traditionnel.

Le Langa est un sport où le joueur se tient en cloche pied pour tenir sur un pied, le second étant dans la main opposée servant de prise. Il est donc formellement interdit au joueur de marcher sur ses deux pieds. C’est un jeu individuel et collectif. Lorsqu’ il se joue en groupe (deux équipes) la première équipe défend son roi qui cherche à rejoindre son trône (but) et l’autre attaque. Si le roi arrive à retourner au palais, la première équipe marque un but dans le cas contraire, une fois le roi neutralisé impliquant la neutralisation de ses défenseurs, la seconde équipe marque deux points. Dans l’allocution qu’il a prononcé à cette cérémonie de lancement, le directeur de cabinet du ministre de la Jeunesse et des Sports, a exprimé tout le soutien de son département ministériel pour accompagner la langa cette discipline populaire qui a besoin de se perfectionner davantage afin de se développer au Niger.

M. Idi Tanko a estimé que la FENILANGA a toutes les chances d’atteindre ses objectifs car c’est une discipline qui se pratique partout dans notre pays. Mieux, le Langa est aimé par notre jeunesse et le monde scolaire. Il a ajouté que la FENILANGA est capable de faire des surprises pour ainsi devenir une fédération incontournable sur l’échiquier sportif de notre pays. M. Idi Tanko d’assurer le soutien des plus hautes autorités qui ne ménageront aucun effort pour la valorisation de nos valeurs culturelles et traditionnelles prônées par cette discipline. Auparavant, le président de la Fédération Nigérienne de Langa, M. Laouali Abdou, a indiqué qu’à l’instar de la lutte traditionnelle, le Dambé, le Faka, le Charro et bien d’autres activités sportives ; le « Langa » est un sport et en même temps un jeu traditionnel au Niger.

C’est un sport de combat donc un sport individuel et aussi un sport collectif parce qu’il oppose toujours deux équipes qui se rivalisent dans le but de marquer le plus grand nombre de points dans un temps imparti. Il a rappelé que le Langa est pratiqué dans toutes les régions de notre pays depuis la nuit des temps à la place publique du village où les jeunes faisaient étalage de leur force physique, de leur bravoure et de leur technicité. «De nos jours, le Langa a toujours fait partie des disciplines sportives retenues lors des grands rassemblements nationaux de jeunesse. Il dispose des règles de jeux qui se sont toujours adaptées à nos réalités », a-t-il souligné. Il a ajouté que le Langa est une discipline sportive mais aussi une activité culturelle et, son apport socio culturel pour la régulation dans nos différentes communautés est inestimable. Il est l’expression de notre identité. Tout en invitant le Ministère de la Jeunesse et des Sports et celui en charge de la Renaissance Culturelle à saisir cette occasion à travers cette discipline pour véhiculer les messages allant dans le sens de l’éducation de notre jeunesse et la redynamisation de nos valeurs culturelles. M. Laouali Abdou a réaffirmé la volonté des autorités de la 7ème République dans leur souci de redynamiser et de valoriser notre patrimoine culturel, avant de saluer la Direction des Sports pour Tous qui s’est battue pour l’organisation de l’Assemblée Générale statutaire et élective de la FENILANGA le 19 septembre 2015 à Niamey.

De son côté, le représentant du Gouverneur de la région de Niamey, a salué le choix porté sur la région de Niamey pour le lancement des activités de la FENILANGA notamment dans le quartier Niamey 2000 (commune 4). Il a invité les responsables de cette fédération à continuer leurs actions de promotion et de vulgarisation du Langa à travers la formation des jeunes.

Mamane Abdoulaye(onep)

22 novembre 2016
Source : http://lesahel.org/

Dernière modification le mardi, 22 novembre 2016 00:00