Sanef 2018

Annonce

Lack of access rights - File 'http:/nigerdiaspora.net/images/Djibrilla-Hima-H-Fenifoot.jpg'

vendredi, 25 novembre 2016 22:41

Gestion suspecte de la FENIFOOT : Une comptabilité outrancièrement maquillée

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Résultat de recherche d'images pour "fenifoot pele"Le président de la Ligue de Niamey, Maliki Amadou Djibo, peut ne pas plaire à certains membres de l’instance du football nigérien. C’est un acte concevable. Mais de le traîner dans la boue sur la base d’une prétendue mauvaise gestion, est d’une bassesse extrême. Passés à la loupe, on se rend compte de la falsification de la comptabilité de la Fenifoot. Alors, qui c’est le faussaire ? Lisez et jugez.

Revenons d’abord sur la supposée pétition ayant abouti à la « radiation à vie » du président de la Ligue de Niamey. Comme l’avait fait constater Maliki Amadou Djibo lors d’un point de presse, cette pétition est en ellemême un acte de manipulation, de falsification. En effet, on découvre des soi-disant signataires qui n’ont aucunement la qualité d’apposer leur paraphe sur un tel document. C’est le cas de Mahamane Attankas et d’Amadou Sidikou, tous deux absents des instances du football depuis belle lurette.

C’est dire que l’acte de radiation prétendument entériné lors de l’Assemblée Générale Ordinaire tenue à Dosso le 12 novembre dernier est basé sur du faux et usage de faux. Du reste, ceux qui s’échinent à abattre Maliki Amadou Djibo ne s’encombrent point de scrupules, tant ils sont tourmentés par une adversité tout aussi aveugle que folle. Intéressons-nous maintenant aux fameux livres de comptes tenus par la Fenifoot. Une première grosse irrégularité crève littéralement les yeux. Il s’agit des travaux de bitumage de la cour du centre de la Fenifoot. À ce sujet, dans son point de presse irréaliste, Pelé avait laissé entendre que l’entreprise SATOM avait gracieusement exécuté ces travaux. Pourtant dans les comptes de la Fenifoot, ce chantier avait été facturé à 200 millions CFA. Un gros maquillage, pour ne pas dire une malversation. C’est le cas également de la rubrique dédiée aux compétitions féminines. Dans le rapport d’exécution du Budget 2016, c’est quelque 16 577 300 CFA qui sont inscrits de façon fantaisiste. Cette même rubrique a été reconduite dans le budget prévisionnel 2017 à hauteur cette fois-ci de 12 930 500 CFA. Et qu’en est-il des fonds issus de la convention de partenariat avec Airtel-Niger ? Là aussi la comptabilité de la Fenifoot maquille outrancièrement la réalité des chiffres, pour preuve, malgré ces fonds somme toute conséquents, il y avait eu un découvert auprès de la SONIBANK d’un montant de 58 684 209 CFA. Du reste, dans sa conférence de presse décousue, Pélé l’avait lui-même reconnu, la Feniffot reçoit énormément d’argent notamment des fonds FAP FIFA et CAF. Seulement, ces fonds suivent une autre destination que celle pour laquelle ils sont alloués. En s’érigeant en donneur de leçons, le président de la Fenifoot amuse tout simplement la galerie. Toute sa gestion est sujette à caution, pour ne pas dire suspecte. Il est temps que la HALCIA s’y intéresse de plus près, car, on ne peut laisser le football nigérien entre les mains d’individus qui ne visent que leur promotion personnelle. Voilà pourquoi d’ailleurs Pelé ne supporte point la contradiction, il préfère s’entourer des gens vilement acquis à sa cause.

Alpha

25 novembre 2016
Source : Le Courrier

Dernière modification le samedi, 26 novembre 2016 00:26