Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 62

SPORT.

Les travaux de construction du premier Centre mondial de luttes appelé « Centre FILA de Niamey), ont débuté le 7 février dernier, dans la capitale nigérienne, a constaté APA. La construction de ce centre constitue
mardi, 13 février 2007 13:20

L?AS FNIS du Niger bat l?USMA d?Algérie

Pour ce match retour, les joueurs de l’AS FNIS (Association sportive des forces nationales d’intervention et de sécurité) n’avaient pas droit à l’erreur. Dès l’entame du jeu, ils prennent le devant en monopolisant le ballon.
Le premier centre nigérien de formation de footballeurs, dénommé Souley Académie Sport (SACA-Sport) est opérationnel à Niamey, la capitale, a constaté APA. Trente élèves, âgés de 12 à 13 ans et venus des huit régions du pays sont admis dans ce centre dont la création remonte à la fin de l’année 2006.


La 29 ème édition du championnat national de lutte traditionnelle au Niger est prévu du 16 au 25 février prochain à Agadez, appris APA mardi, de source officielle à Niamey.
Le Niger à travers la fédération nigérienne de volley-ball a obtenu l'organisation et la tenue du  26eme édition du championnat d'Afrique des clubs champions de volley-ball qui se tiendra du 21 au 28 août 2007.
Chose rarissime en sport, le Niger vient de décrocher deux médailles d’or en lutte de plage, en Turquie. Cette prouesse, qui honore tous les Nigériens, a été l’œuvre de Balla Harouna et Oumarou Bindigao, deux lutteurs qui font vibrer nos arènes ces dernières années.
C’est en principe ce jeudi 2 novembre 2006 que débute sur les plages d’Al-taï en Turquie, l’édition 2006 du championnat du monde de « beach wreasling » au lutte de plage. Seul re-présentant du continent africain à ce grand rendez-vous mondial, le Niger dont c’est la 1ère participation, nourrit de sérieuses ambitions. 2 lutteurs choisis pour leurs qualités physiques et techniques défendront nos couleurs à ce championnat du monde de lutte de plage. Il s’agit de Oumarou Bindigao de Maradi et Balla Harouna de Zinder.
Le Niger était à l’honneur, la semaine dernière à Lomé au Togo, avec l’élection de Monsieur Aboubacar Seydou Ganda au prestigieux poste de président de l’Union africaine des fédérations de lutte traditionnelle, zone 3. Cette Union regroupe huit (8) pays : le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’ivoire, le Ghana, le Libéria, le Niger, le Nigeria et le Togo. Et c’est à l’unanimité que les sept pays présents à la rencontre de Lomé ont élu le Président du Conseil de la Communauté urbaine de Niamey et président de la Fédération nigérienne de lutte traditionnelle au poste de président de l’Union.
ImageDans certains pays c’est l’Etat qui s’en est chargé, mais au Niger c’est un citoyen qui a eu la courageuse initiative d’ouvrir une académie des sports. « Souley académie sports », qui sera opérationnelle dès la rentrée scolaire d’octobre 2006, est l’oeuvre d’un homme qui n’a jamais caché son amour pour le sport, notamment le football. Cet homme n’est autre que l’ancien président de la Fédération nigérienne de football, Amadou Hima Souley qui oeuvre depuis des longues années pour le rayonnement du football nigérien.
En match retour comptant pour la qualification au troisième tour de la CAN Junior, le Mena du Niger, qui a remporté la partie (2-1) face aux Lionceaux indomptables du Cameroun, a été hélas ! éliminé. C'était, hier au Stade Général Seyni Kountché de Niamey, devant un public venu nombreux et des supporters très enthousiastes. En match retour comptant pour la qualification au troisième tour de la CAN Junior, le Mena du Niger, qui a remporté la partie (2-1) face aux Lionceaux indomptables du Cameroun, a été hélas ! éliminé.
Page 103 sur 104