Airtel Niger

Forfait Albarka

Sport/Lutte traditionnelle : Mise en place du comité d’organisation du championnat national

Sport/Lutte traditionnelle  Mise en place du comité d’organisation du championnat nationalSport préféré des nigériens, la lutte traditionnelle reste sport national numéro un au Niger. Vecteur de cohésion sociale, ciment de l’unité nationale, la lutte reste une affaire nationale. Instauré depuis un peu plus de trente années, le championnat national ou si vous préférez le sabre national réunit tous les ans les meilleurs lutteurs des huit régions du pays qui vont durant, une dizaine de jours, rivaliser à travers des combats pour la conquête du sabre national.

Pour une meilleure organisation de cette fête qui jadis se tient après les bonnes récoltes, le ministère de la Jeunesse et des Sports met place un comité chargé de l’organisation du championnat. Cette année, c'est Zinder la capitale du Damagaram qui aura la lourde responsabilité d'accueillir ce championnat. Pour ne pas déroger à la règle établie, il y a longtemps, le ministre de la Jeunesse et des Sports a officiellement installé le samedi 07 octobre dans les locaux du ministère, le comité chargé de l'organisation de l’édition 2017 du sabre. Etait également  présent à cette cérémonie d'installation, plusieurs directeurs centraux du ministère, les membres du bureau restant de la fédération (Le président de la fédération et certains membres étant sous suspension). Ce comité est  composé des cadres du ministère, des représentants de la fédération, des journalistes sportifs et autres personnes ressources. Installant le comité, le ministre Kassoum Maman Moctar a situé les attentes des autorités de la 7ème République. Sur la réussite de cette édition, il n'a pas manqué de revenir sur le contexte dans lequel va se tenir ce championnat, un contexte marqué par la raréfaction des ressources. Il a rappelé la principale mission du comité qui est: une bonne organisation matérielle et technique du championnat. Le ministre a demandé à ces derniers un travail professionnel pour le bonheur de la lutte, un vœu si cher à tous, a-t-il ajouté. Il faut rappeler aussi que la mise en place de ce comité intervient à un moment où le torchon continue de brûler entre le président suspendu de la fédération Aboubacar Seydou Ganda  et le ministère. C’est là une situation inconfortable qui risque de prendre en otage la lutte dans notre pays. Beaucoup d'observateurs dans ce milieu pensent qu'une solution s'impose avant la tenue du championnat afin que toute la famille de la lutte traditionnelle se retrouve et recaser l’ambiance d’avant. La lutte doit revenir dans les arènes et non dans les coins climatisés des bureaux.

Souleymane Salha

09 octobre 2017
Source : La Nation

Imprimer E-mail

Sport