Forfait Albarka

Sport : fin de la crise de la FENILUTTE

Sport: fin de la crise de la FENILUTTEApres plusieurs mois de supputations ponctués par des déclarations contradictoires et insultantes de la part des acteurs deux camp à savoir, celui du président suspendu ABOUBACAR SEYDOU GANDA et du président intérimaire ALI DAN MALLAN, la crise qui secoue la Fédération Nigérienne de Lutte Traditionnelle (FENILUTTE) a connu un dénouement avec la décision prise par le ministère en charge des sports, la semaine dernière. A travers cette décision l’autorité du sport a décidé de retirer sa délégation de pouvoir au bureau exécutif de cette Fédération. Ainsi le ministère a pris ses responsabilités face au tollé que cet événement a suscité dans le milieu du sport. C’est là une énième crise qui a secoué et pris en otage le sport le plus populaire du pays, et cela à quelques jours de la tenue à Zinder de trente neuvième édition du sabre national. Ainsi pour une gestion efficace des affaires courantes, c’est un mandat qui va couvrir une période de trois ans qui a été donnée au comité de crise mis en place pour une garantir une certaine neutralité. Ce comité de douze membres est dirigé par MANMANE YAHAYA, un cadre chevronné du ministère des sports qui a eu a occuper plusieurs postes de responsabilité dont celui de directeur national des sport. Il aura donc la lourde responsabilité de conduire les affaires de cette discipline a un moment ou elle a besoin d’une reforme total. Preuve de la mauvaise santé de cette discipline, c’est l’absence de résultats à la hauteur de l’équipe nationale notamment dans la dernière édition du tournoi de lutte de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest et aux derniers jeux de la francophonie où notre pays a fait un passage à vide devant des nation où la lutte n’a pas connu le même développement que chez nous. Les multiples reformes déjà entreprises permettront sûrement à la lutte traditionnelle de retrouver ses lettres de noblesse. Mais, il va falloir faire plus. Espérons que ce comité va mettre en contribution toutes les ressources humaine capable de booster la discipline qui compte des nombreux fans au Niger et qui occupe la place de sport le plus populaire devant beaucoup de disciplines importés chez le colonisateur.

Souleymane Salha

14 novembre 2017
Source : La Nation

Imprimer E-mail

Sport