3ème journée des compétitions de la 39 édition du Sabre National : 21 lutteurs encore invaincus

Sabre Zinder 2017 03La 39ème édition du Sabre national bat son plein dans l’arène de lutte traditionnelle LangaLanga de Zinder sous la présidence du ministre de la Jeunesse et des Sports, M. Moctar Kassoum. Les rencontres de la matinée d’hier ont d’abord mis aux prises Tahoua à Diffa et ensuite Tillabéry a affronté Agadez. Dans la soirée, les régions de Niamey et Dosso se sont opposées, tandis que Maradi a affronté Zinder.
Pour l’heure, les belles chutes sont au rendez¬ vous à la grande satisfaction du public du fait que cette année il y a une forte présence de jeunes lutteurs qui n’ont rien d’autre à l’esprit que de produire des beaux spectacles en vue de s’afficher. Notons que les combats se sont déroulés hier en présence du ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Religieuses, M. Mohamed Bazoum, du gouverneur de la région de Zinder, des chefs coutumiers et des invités.
A cet effet, la première rencontre de la matinée qui a opposé Tahoua et Diffa a été d’un niveau de technicité appréciable même si Tahoua a dominé Diffa par 7 victoires à 3. Les confrontations les plus attendues sont celles qui ont été livrées par les invaincus de chacune des régions. Pour rappel, à l’issue de la 2e journée, Tahoua a pu conserver 3 invaincus et pareil pour Diffa. Yahaya Kaka qui a livré le premier combat a montré le chemin à suivre à ses coéquipiers, car il a observé seulement une minute 54 secondes de combat pour écraser son adversaire. Quant à Laouali Dan Tambeye, il a brisé son adversaire en 5 minutes 10 secondes ; Ilia Issoufou de Diffa était resté jusque là l’un des trois (3) invaincus de Diffa. La chute de Illia Issoufou a donné plus de courage aux deux (2) autres lutteurs in¬ vaincus de Diffa à faire preuve de maturité et de vigilance sachant que l’espoir de la région repose désormais sur eux. C’est pourquoi Mansour, dès son entrée dans l’aire de combat, a redoublé de vigilance avant de surprendre son challenger en 4 minutes de pugilat. Pour sa part, Dalla Abani de Diffa a trainé Mamidou Dan Malam dans le sable en seulement 53 secondes. Abdoul Salam Soumaïla de Tahoua est sorti victorieux de son choc face à Zabeirou Chaho connu de par sa rapidité dans le combat. A l’issue de cette rencontre, la région de Diffa a perdu un invaincu, tandis que Tahoua garde toujours ses trois (3) favoris à savoir Laouali Dan Tambeye, le champion en titre Yahaya Kaka et Abdoul Salam Soumaïla. Diffa va désormais compter sur Mansour Issa et Dalla Abani.


La seconde rencontre de la matinée a mis aux prises Tillabéry à Agadez. Cette rencontre a été soldée par un score de 5 victoires partout. Précisons que chaque région a perdu un de ses invaincus au cours de cette confrontation de vive adversité et d’innombrables défis à relever pour les uns. Les efforts de Tillabéry pour la course au Sabre national seront concentrés sur Ousmane Hassane et Laouali Issoufou, et Agadez va continuer à espérer grâce à la bravoure de Saley Daouda et de Rabiou Abdou Kankoura.
Dans l’après-midi, la confrontation entre les lutteurs de Niamey et Dosso, a été marquée par deux combats nuls, et la victoire de l’équipe de Dosso sur celle de Niamey sur le score de 5 victoires contre 3.
La seconde partie de la soirée qui a opposé les lutteurs de Maradi à ceux de Zinder s’est soldée par un score équilibré de 5 victoires partout.
Les combats entre les régions vont se poursuivre jusqu’au lundi 1er Janvier 2018. Ce matin, Niamey et Zinder vont s’affronter, et Diffa affrontera Tillabéry. Le soir Agadez sera face à Tahoua, Maradi croisera Dosso. Le samedi 30 décembre 2017, il y aura le matin les combats entre Niamey¬ Agadez et Tahoua–Zinder et le soir Dosso-Tillabéry et Diffa-Maradi. Le dimanche 31 décembre 2017, on verra s’affronter le matin Maradi-Niamey et Tillabéry-Tahoua puis le soir Zinder-Diffa et Dosso-Agadez. Le lundi 1er Janvier 2018, il y aura le matin Zinder -Dosso et Agadez¬ Diffa et le soir Tillabéry-Niamey puis Tahoua-Maradi.

Laouali Souleymane Envoyé Spécial
30 décembre 2017
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Sport