2ème phase du Sabre national de lutte traditionnelle/Zinder 2018 : Yahaya Kaka, Laouali Dan Tambeye, Kadri Abdou et Tassiou Sani qualifiés pour les demi finales

 2ème phase du Sabre national de lutte traditionnelle/Zinder 2018 :  Yahaya Kaka, Laouali Dan Tambeye, Kadri Abdou et Tassiou Sani qualifiés pour les demi finalesAprès les confrontations entre les régions, la 39ème édition du Sabre national est entrée dans sa 2ème phase. C’est ainsi qu’ont été disputés, hier matin, les combats entrant dans le cadre des 1/8 de finales. Dans l’aprèsmidi, les lutteurs invaincus se sont affrontés dans le cadre des quarts de finale. Les rencontres se sont déroulées dans une arène LangaLanga pleine à craquer, devant un public passionné de la lutte traditionnelle.

Après les rencontres du matin, les huit (8) invaincus se sont retrouvés en quart de finales. La première rencontre a opposé Mansour Issa de Diffa contre Kadri Abdou dit Issaka Issaka de Dosso. Une confrontation déséquilibrée au regard de la différence de poids criarde entre les deux lutteurs. Pourtant malgré ses 60 kg, Mansour Issa a, en bon technicien, affronté l’adversité en toute sincérité et sans complexe. Il a secoué le lutteur de Dosso (+100kg) avant de mordre le sol en 3 minutes 38 secondes.

Dans le second combat Oumarou Ali Bindigao de Maradi a subi la loi de la technique et de la force du jeune Dan Tambeye de Tahoua qui est dans sa meilleure forme. Quant au troisième combat ayant opposé Tassiou Sani de Zinder et Dalla Abani de Diffa, il a été marqué par un litige. Les réclamations de la délégation de Diffa ont été rejetées d’abord par le jury, ensuite par le comité ad’hoc. Les deux instances ont confirmé la première décision de l’arbitre qui a jugé qu’il n’y avait pas chute de l’un ou de l’autre lutteur et avait demandé aux deux(2) lutteurs de reprendre le combat.

Non contente de cette décision la délégation de Diffa a décidé de sursoir au combat tant qu’on ne donne pas la victoire à son lutteur. Après environ deux(2) heures d’horloge de négociation, il a été accordé 10 minutes au lutteur de Diffa afin de revenir dans l’aire de combat au cas contraire, il sera considéré vaincu. Enfin de compte, Tassiou Sani de Zinder a été déclaré vainqueur devant le refus du lutteur de Diffa de revenir dans l’aire de combat. La dernière rencontre est celle qui a mis aux prises les deux (2) finalistes de la précédente édition à savoir Yahaya Kaka et Laouali Dan Tela. Comme en 2017 à Tahoua, Yahaya Kaka s’est imposé devant Laouali Dan Tela, en 8 minutes 25 secondes. À l’issue de ces quarts de finales, Yahaya Kaka et Laouali Dan Tambeye tous deux de Tahoua ; Kadri Abdou dit Issaka Issaka de Dosso et Tassiou Sani de Zinder sont qualifiés pour les demifinales qui se tiendront ce matin dans l’aire de combats de l’arène LangaLanga de Zinder.

Rappelons que dans la matinée, la 2ème phase a mis aux prises 14 lutteurs, alors que Ali Oumarou Bindigao a tiré le repos lors du tirage. Dans le premier combat Dalla Abani de Diffa a battu Ousmane Hassane de Tillaberi en une minute 20 secondes de combat.

La 2ème rencontre que d’aucuns ont considéré comme la finale avant la lettre, a vu la victoire de Kadri Abdou dit Issaka devant Saley Daouda d’Agadez après 41 minutes 35 secondes. Quant à la confrontation entre Moussa Oumarou de Dosso et Laouali Dan Tambeye de Tahoua, elle a duré 5 minutes 39 minutes et s’est soldée par la victoire de Laouali Dan Tambeye. Pour sa part, le champion en titre Yahaya Kaka a aisément écarté Mourtala Garba Gwassalé de Maradi en 2 minutes 19 secondes de combat. Mansour Issa de Diffa, malgré sa petite masse, a tenu Rabiou Abdou Kankoura d’Agadez pendant 48 minutes 2 secondes de combat avant de le faucher. Tassiou Sani de Zinder a mis seulement 33 secondes pour envoyer Abdoul Salam Soumaïla de Tahoua au sol.

Le choc le plus attendu par les spectateurs de l’arène LangaLanga a été la rencontre qui a opposé Laouali Abdou Dan Tela à Yacouba Adamou de Niamey. En effet, c’est un combat de deux (2) fins techniciens, tous deux membres de l’équipe nationale. Au cours de ce combat Yacouba a pris plusieurs fois le pied de Dan Tela, sans pouvoir le terrasser. Dan Tela a tenté également de se servir de la technique de Yacouba mais ce dernier a résisté. Après 45minutes 9 secondes de combat, Yacouba Adamou arrache le pied de Dan Tela, mais s’effondre. Les spectateurs de l’arène LangaLanga étaient aux anges.

En termes de classement par régions, il faut retenir que c’est Dosso qui vient en tête du peloton avec 134 points ; elle est suivie de Maradi avec 120 points, puis Niamey avec 115 points, tandis que Tahoua se classe 4e avec 110 points. Diffa est 5e avec 101 points, ensuite Agadez est 6e, alors que Zinder occupe la 7e place avec 85 points, et enfin Tillabéry ferme la manche avec 77 points. Pour les rencontres entre les lutteurs de la catégorie CEDEAO, le lutteur d’Agadez est classé premier, celui de Tahoua est 2e, et le lutteur de Dosso est 3e. S’agissant de nonvoyants, c’est le lutteur de Maradi qui occupe la première place, suivi de celui d’Agadez en 2e position et du lutteur de Tillabéry en 3e position.

Laouali Souleymane Envoyé Spécial

03 janvier 2018
Source : http://lesahel.org/

 

Imprimer E-mail

Les Résidences Goggodou : Le coin chic pour se loger à Niamey

Sport