Forfaitt-ORANGE-4G

Poursuite des compétitions de la 40e édition du Sabre National : Les combats font rage à l’arène de Tillabéri

Poursuite des compétitions de la 40e édition du Sabre National : Les combats font rage à l’arène de TillabériL’Arène des jeux Traditionnels Naroua Sanou de Tillabéry vibre depuis le 25 décembre dernier au rythme des confrontations entrant dans le cadre de la 40e édition du Sabre National dans la discipline et le fair-play. A l’issue de la première journée des compétitions, 42 lutteurs sont déjà éliminés de la course. Les rencontres de la deuxième journée ont d’abord opposé dans la matinée Maradi à Diffa, puis Niamey-Dosso. Dans la soirée, Tahoua a affronté Tillabéry, tandis qu’Agadez a croisé Zinder.

Les combats ont été impressionnants compte tenu des nouvelles mesures prises par rapport au temps de combats. Les combats sont plus spectaculaires. La première rencontre entre Maradi et Dosso a enregistré la victoire de Maradi. Les lutteurs de Maradi se sont imposés par 7 victoires à 3. Le premier combat est celui qui a opposé Garba Ado Gawaro à Malan Klé M’Boua. C’était un combat intéressant du fait que c’est une confrontation entre deux lutteurs invaincus. En effet, Malan Klé M’Boua a pris son adversaire par la hanche. Il a mis du temps pour concrétiser son action. Ce qui a permis à Garba Ado de déjouer ses manœuvres en l’éjectant au sol en une minute 07 secondes de combat. Pour sa part, Moussa Abdoulaye a sans résistance trainé Illia Issoufou dans le sable.

Au cours de cette confrontation, la région de Maradi a perdu un de ses favoris en la personne de Mourtala Gwassalé ; pourtant, il a effectué son entrée dans l’aire de combat rassuré. Il a la ferme conviction de remporter la manche face à Kabirou Ankoua physiquement affaibli, et techniquement en régression. Mourtala Gwassalé, dans son style de combat rapide, a directement foncé pour prendre le pied gauche de son adversaire, mais Kabirou a refusé de suivre la loi adverse. Il a tenu tête avant de chercher à son tour le pied gauche de Mourtala malgré les contraintes. Mourtala a fini par succomber sur le flanc gauche sur les sacs en une minute 48 secondes de combat. Même si le rêve de Mourtala Gwassalé a été transformé en cauchemar. La région de Diffa quant à elle est rayée de la course au Sabre National. Les deux invaincus de Diffa, à savoir Malan Klé M’Boua et Illia Issoufou, se sont effondrés face à la supériorité technico-tactique des lutteurs de Maradi. Notons aussi que Roufaï Goga qui est un des invaincus de Maradi a été terrassé par Mansour Issa de Diffa. Ce qui ramène le nombre des invaincus de Maradi à 5.

En outre, le choc de la matinée, c’est surtout la deuxième rencontre ; celle qui a mis aux prises Niamey à Dosso. C’est une triste journée pour la région de Niamey pour avoir perdu quatre invaincus et pas de moindre posture. Adamou Abdou, Sabo Abdou de Niamey ont trébuché sous la pression adverse. Les adversités ont été vives constatant les compétences et les qualités de ces deux régions. Le premier combat de la rencontre a opposé Issiakou Mousa de Niamey à Ibrahima Namata de Dosso. Il a fallu le retour de la pause pour que Namata use de ses forces physiques pour terrasser son adversaire en 5 minutes 41 secondes. Yacouba Adamou a écarté son adversaire de son chemin en quatre minutes 38 secondes de pugilats. Retenons que Sabo Abdou de Niamey a été surpris dans ses illusions de vaincre par Soumaïla Abdou de Dosso en quatre minutes 37 secondes. Quant à Adamou Abdou, il a affronté le génie technique de Kadri Abdou. Le rapport des forces était le même, mais techniquement Kadri Abdou dit Issaka Issaka est plus stable et plus cohérent dans son mouvement. Les deux adversaires se sont rencontrés déjà par le passé. A cet effet, le lutteur de Niamey avec la fougue de la jeunesse et la rage de vaincre a voulu surprendre Kadri Abdou. Ce dernier lui a tendu un piège en lui laissant une ouverture. Adamou Abdou croyait avoir tout facile. Il a foncé pour prendre soit le pied ou la hanche, mais sa tentative a mal tourné. Il a enfin mordu le sol. La région de Dosso a, dans cette confrontation, perdu un invaincu. Elle poursuit les compétions avec six lutteurs invaincus. Et la région de Niamey va désormais compter sur Yacouba Adamou et Tassiou Ibrahim. La rencontre a pris fin sur la domination de Dosso par 7 victoires à 3.

Dans l’après-midi d’hier, les combats ont opposé Tahaoua à Tillabéri (7-3) et Agadez à Zinder (5-5).

Rappelons aussi que les compétitions se poursuivent avec les combats de mal-voyants. Les combats de la soirée ont opposé Tahoua-Tillabéry puis Agadez-Zinder. Le vendredi 28 décembre 2018, 3e journée, les combats ont opposé, le matin : Dosso- Agadez ; Tahoua –Maradi et le soir : Zinder-Niamey ; Diffa-Tillabéry. Le samedi 29 décembre 2018, 4e journée, c’était au tour de, le matin : Zinder-Tahoua ; Agadez-Tillabéry et le soir : Maradi-Dosso ; Diffa-Niamey. La suite ?

Dimanche 30 décembre 2018, 5e journée, le matin : Zinder-Maradi ; Dosso-Tahoua et le soir : Niamey-Tillabéry ; Agadez-Diffa.

Laouali Souleymane Envoyé Spécial(onep)

28 décembre 2018
Source : http://www.lesahel.org/

 

Imprimer E-mail

Sport