Sport

2è journée du Tournoi qualificatif de la zone UFOA B pour la CAN -Tanzanie 2019 (Niger- Ghana) : Le MENA cadet et les Blacks Starlets se neutralisent (0-0)Les compétitions entrant dans le cadre du tournoi qualificatif de la zone UFOA B pour la CAN U17 Tanzanie 2019 se poursuivent à Niamey. Hier, le Mena du Niger a rencontré au stade Général Seyni Kountché, les Blacks Starlets du Ghana pour le compte de la deuxième journée, dans la poule A. Le Niger joue son deuxième et dernier match de poule, après celui contre le Togo qui s’est soldé par un match nul (0-0), le dimanche dernier. Le Ghana, l’autre favori du tournoi et expérimenté de la compétition, joue quant à lui, son premier match de poule.

Pour rappel cette poule A est composée des équipes du Niger, du Togo et du Ghana. Et comme on s’y attendait, cette rencontre a répondu à toutes les attentes des observateurs du Football. En effet les deux équipes avaient un seul et unique objectif, celui d’obtenir les trois points de la rencontre pour se classer 1er de la poule A. L’enjeu est plus perçu du côté des cadets nigériens qui jouent chez eux et qui ont passé à côté lors de leur première rencontre face au Togo. Nécessairement l’encadrement technique a misé sur tous les moyens dont il dispose pour amener l’équipe à l’exploit et donner de l’espoir aux supporters nigériens pour une quatrième qualification à la CAN de cette catégorie. Du côté des « Blacks starlets », l’enjeu est aussi très bien perçu parce que l’objectif est la qualification à la phase finale de la CAN U17 Tanzanie 2019.

Le coup d’envoi de la rencontré a été donné à 16 heures 30 minutes par l’arbitre Hassen Croneh du Libéria. Dès l’entame du jeu, les deux équipes ont dévoilé leur intention et leur ambition. Une première mi-temps riche en occasion de part et d’autre. Les deux attaques ont manqué de lucidité dans la finition des dernières actions, sur des occasions nettes. Du côté du Niger, Mahamadou Adamou Gado, Ali Lawali Maman, Mohamed Sadou Ali, Faiçal, Sidibé et le capitaine de l’équipe Djibril, respectivement dossards 13 ; 9 ; 15 ; 11 ; 7 et 12 et leurs coéquipiers n’ont pas réussi à résoudre l’équation ghanéenne.

Imprimer E-mail

Sport