Visioconférence sur la démocratie et le développement : Le Premier ministre a évoqué la question de la gouvernance inclusive au Niger

Le Premier ministre, Chef du gouvernement, M. Ouhoumoudou Mahamadou a participé hier matin, à une visioconférence sur la démocratie et le développement. Au cours de ces échanges, le Chef du gouvernement a évoqué quelques stratégies élaborées par le Niger pour mener une gouvernance inclusive impliquant à la fois la population, les partenaires ainsi que la société civile. A cette occasion le Premier ministre a relevé aussi les actions en cours pour faire face à l’insécurité alimentaire dans notre pays.

Au cours de ces échanges, le Premier ministre a rappelé la stratégie de développement du pays impliquant tous les acteurs. S’inspirant de cette stratégie, a-t-il expliqué, le Programme de Renaissance acte III a été élaboré puis la Déclaration de Politique Générale du Gouvernement (DPG) et un certain nombre de politiques sectorielles. Parmi celles-ci, le Chef du gouvernement a cité celle relative à la protection sociale, à la sécurité alimentaire (I3N), la politique de l’éducation. Il a précisé que toutes ces politiques ont été élaborées de manière inclusive en impliquant tous les acteurs.

Par ailleurs, le Chef du gouvernement a souligné l’apport de la décentralisation. C’est ainsi qu’il a fait remarquer une forte communalisation au Niger sans oublier que chaque commune ou région élabore son Plan communal ou régional de développement pour une meilleure prise en compte de préoccupations locales. M. Ouhoumoudou Mahamadou a aussi annoncé que le gouvernement est en train d’élaborer le plan quinquennal de développement économique et social qui va couvrir la période 2021-2026. Le Chef du gouvernement a souligné l’importance d’associer la population pour qu’elle soit témoin des actions du gouvernement notamment en matière d’utilisation de ressources.

S’agissant de déficit de la campagne agricole, le Premier ministre a assuré que les missions ministérielles envoyées dans les différentes régions du pays ont permis d’identifier les zones à risques et celles déficitaires. C’est pourquoi, le Chef du gouvernement a rappelé qu’un plan d’urgence allant de novembre 2021 à mars 2021 a été élaboré suivi d’un plan global de soutien allant de la période de novembre 2021 à novembre 2022. Selon le Premier ministre, ce plan d’urgence doit permettre au gouvernement d’entreprendre des actions de soutien aux ménages vulnérables, dont la distribution gratuite de vivres pour la population en insécurité alimentaire sévère et la vente à prix modéré pour la population en insécurité alimentaire modérée et d’engager aussi des actions de culture de contre saison et l’approvisionnement en aliments de bétail.

Outre ces actions à court terme, le Premier ministre a évoqué la politique nationale de sécurité alimentaire soutenue par l’Initiative 3N pour faire en sorte que le déficit alimentaire ne soit plus synonyme de famine. M. Ouhoumoudou Mahamadou a expliqué que l’initiative 3N vise à augmenter la productivité agricole en utilisant les semences améliorées, la modernisation et la diversification de l’agriculture pour qu’elle soit vivrière et commerciale, l’amélioration de l’accès aux marchés à travers les infrastructures routières et aussi la transformation des produits locaux.

Mamane Abdoulaye(onep) 

08 décembre 2021
Source : http://www.lesahel.org/

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...