Diaspora du Niger au Bénin : Le témoignage d’une vie en toute quiétude dans le pays d’accueil

La diaspora nigérienne vivant au Bénin, est assurément l’une des diasporas les plus nombreuses en termes de membres, et certainement des plus actives. En effet, les Nigériens qui séjournent dans ce pays, sont classés en plusieurs catégories. Il ya d’abord les commerçants qui se sont établis au Dahomey depuis de longues années et qui détiennent un pouvoir économique appréciable à Dantokpa, et dans les autres grandes surfaces commerciales de Cotonou. Ce sont eux qui font la fierté du Niger, car ils contribuent à donner une belle image de notre pays à l’extérieur.

De nombreux commerçants nigériens se retrouvent également dans les autres régions du Bénin comme Parakou, Kandi, Bemberéké, Porto Novo, Malanville, Savé, Ouidah, Bohicon, etc. Il y a également les commerçants saisonniers, ceux qui, après les récoltes dans leurs villages viennent en exode au Bénin, et exercent le petit commerce et les petits métiers en attendant la prochaine saison pluvieuse. Ce sont eux que l’on rencontre généralement dans les rues, les places publiques, et les coins chauds de Cotonou. Ils sont vendeurs de chaussures, de sac à mains, de téléphones portables, d’accessoires de téléphone, de petits gadgets et matériel électriques et électroniques, de tee-shirt, de casquettes, et de bien d’autres objets encore.

Leur courage n’a d’égal que leur détermination à rentrer au village avec le maximum d’argent possible. Pour cela ils ne reculent, ni devant l’incandescence des rayons du soleil, ni devant les pluies diluviennes caractéristiques de la côte. A leurs côtés, on retrouve aussi les petits commerçants «spécialistes» du port de Cotonou. Ceux- là tirent le maximum de leurs marchandises à vendre au niveau de ce port. Il ya aussi dans la capitale économique du Bénin des ressortissants nigériens qui travaillent dans certaines institutions privées, communautaires, ou même diplomatiques. A ceux-là, il convient d’ajouter une large communauté estudiantine qui fréquente aussi bien l’Université d’Abomey Calavi, que certaines grandes écoles de la ville de Cotonou.

C’est tout ce melting-pot qui fait la richesse de la diaspora nigérienne vivant au Bénin. Et tous les témoignages des membres de cette diaspora soulignent la qualité des rapports qu’ils entretiennent avec leurs frères du Bénin. Mahamadou Abdoulaye, 52 ans, plus connu sous le sobriquet de «Gomna», confirme cette assertion : «Je suis au Bénin depuis le 1er juin 1999. J’ai donc passé 23 ans dans ce pays. Et franchement je peux vous dire que nous n’avons aucun problème ici au Bénin. Nous vivons ensemble avec nos frères béninois en toute symbiose. Je travaille dans le secteur du port où nous vendons des véhicules d’occasion».

L’unanimité sur le climat d’entente parfaite avec les populations locales est certainement la chose la mieux partagée entre les Nigériens de la diaspora. Zoubeirou Ali, un ressortissant nigérien vivant à Cotonou ne tarit pas d’éloges pour cela. «Je vis dans ce pays depuis 1999. Et depuis que je me suis installé dans ce pays, je n’ai jamais eu de problème de quelque nature que ce soit avec les autochtones. Nous vivons comme des frères, et en toute symbiose. Ici, tant que vous comprenez leurs traditions, leurs us et coutumes, vous ne pouvez jamais avoir de problème avec eux. Nous vivons ensemble en toute quiétude». Cet avis est aussi largement partagé par Idrissa Abdou dit Idi Hakouma qui vit au Bénin depuis une vingtaine d’années. «Les Béninois sont très hospitaliers et nous vivons en parfaite entente avec eux. Alhamdoulilah, nous n’avons aucun problème ici».

Oumarou Moussa(onep)

 

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...