Inauguration et pose de la première pierre pour la construction d’infrastructures académiques par le Président de la République : Début d’un vaste programme d’investissements pour renforcer les capacités d’accueil des Universités publiques et ...

Début d’un vaste programme d’investissements pour renforcer les capacités d’accueil des Universités publiques et améliorer la qualité de l’enseignement.

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SE. Mohamed Bazoum s’est rendu hier à l’Université Abdou Moumouni de Niamey où il a parrainé une série d’activités en présence du Premier ministre, Chef du gouvernement, M. Ouhoumoudou Mahamadou, des membres du gouvernement, de la communauté universitaires et de plusieurs hautes personnalités. A cette occasion le Chef de l’Etat a notamment procédé à l’inauguration d’un amphithéâtre de 1000 places et d’un autre dit «Tentes Marocaines». Il a par la même occasion inauguré le réseau hotspot de connexion Wi-Fi à la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines avant de poser la première pierre pour la construction d’une tente-amphithéâtre d’une capacité de deux mille (2000) places. Il s’agit à travers ces investissements de doter l’UAM d’infrastructures aux normes et de qualité pour le développement de l’enseignement supérieur.

Ces différents investissements à l’Université Abdou Moumouni de Niamey auxquels s’ajoute la décision inédite du recrutement de 171 enseignants chercheures et chercheurs en cette année de 2022, s’inscrivent dans le cadre de la concrétisation de l’engagement pris par le Chef de l’Etat à l’occasion de son investiture le 2 avril 2021. Ils traduisent ainsi clairement sa volonté et son ambition de continuer à apporter des réponses concrètes et durables à la modernisation de l’enseignement supérieur. Les infrastructures ainsi inaugurées font partie d’un vaste programme initié par le Chef de l’Etat, qui à terme permettra de doter l’UAM d’un nouveau campus qui sera édifié sur une superficie de 200 hectares. Les infrastructures qui seront réalisées comprendront notamment deux amphithéâtres de 2000 places, un amphithéâtre de 1000 places, un amphithéâtre de 500 places et deux dortoirs de 600 places chacun. Il y a également la construction d’un restaurant de 500 couverts avec annexes et un Laboratoire équipé qui viendront compléter les dotations de cet ensemble destiné au confort et à la vie sociale des étudiants.

Selon le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, Phd. Mamoudou Djibo, ces travaux de la première phase s’élèvent à un coût total de 31,8 Milliards de FCFA qui seront exécutés pour une durée de 24 mois. Ensuite la 2ème phase du programme concernera les Universités de Maradi, Tahoua et Zinder et couvrira toutes les autres Universités pour pallier les besoins de la population estudiantine en constante progression. Des travaux de construction d’amphis arrivés en phase de finition sont exécutés dans les villes universitaires régionales.

Le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche devait ensuite insister que parmi les problèmes majeurs auxquels font face les Universités publiques figurent l’insuffisance des infrastructures académiques et la fracture numérique. «Chaque année, l’effectif des étudiants croit. Face à cette situation, le Chef de l’Etat a, dans l’immédiat, mis à la disposition exceptionnellement une enveloppe de plus de 31 milliards de FCFA pour la construction dans toutes les Universités publiques des amphithéâtres préfabriqués et de tentes marocaines pour une capacité cumulée de 6.200 places avec une durée de vie de 5 à 7 ans dont la longévité peut être prolongée avec les mesures de protection et de renforcement des structures. Les taux d’exécutions des travaux varient de 50 à 100%», a déclaré Phd. Mamoudou Djibo.

En dehors de la politique de l’accroissement des infrastructures, pour un enseignement de qualité, le Président de la République, Chef de l’Etat, SE. Mohamed Bazoum avait confié à l’Agence Nationale pour la Société de l’Information (ANSI), un programme de couverture en Internet de toutes les Universités publiques du Niger. Celle de Niamey et son campus est choisie comme site pilote en connexion wifi haut débit. Ce joyau qui venait d’être inauguré répondra au souci de connexion internet. «Il s’agit d’arriver à la mise en place d’un véritable campus numérique et d’une université moderne par le déploiement de la gestion de solution internet hotspot dont le coût global est de plus de 700 millions de Francs CFA sur une période de 3 ans», a expliqué le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.

Il faut noter que ces activités ont été entreprises par le Chef de l’Etat en marge de la commémoration du cinquantenaire de l’Université de Niamey. L’institution universitaire totalise aujourd’hui un effectif de 25.000 étudiants dont certains viennent d’autres pays d’Afrique. Si le Président de la République, SE. Mohamed Bazoum a fait de l’éducation une priorité dans le programme de la renaissance acte 3, il va de soi de consacrer cet important investissement aux Universités publiques afin que l’enseignement supérieur de notre pays soit aussi performant que dans les autres Universités du monde.

Seini Seydou Zakaria(onep)

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...