Lettre à SEM Issoufou Mahamadou, président de la République du Niger suite à son message à la Nation du 2 août 2020 : Sur l’organisation d’un débat démocratique par les partis politiques

 Lettre à SEM Issoufou Mahamadou, président de la République du Niger suite à son message à la Nation du 2 août 2020 : Sur l’organisation d’un débat démocratique par les partis politiquesM. le président de la République, Dans votre message à la Nation, délivré le 02 août 2020 à l’occasion du 60e anniversaire de l’indépendance de notre pays, vous avez conseillé : «Je lance un appel aux partis politiques, ceux de la majorité comme ceux de l’opposition ainsi que les non affiliés, à privilégier les débats d’idées, les débats programme contre programme. Ça sera leur contribution à la modernisation de la vie politique dans notre pays...»

Je ne peux que me réjouir d’une telle offre, émanant de surcroit de l’opposant dynamique que vous avez été avant votre accession à la magistrature suprême en avril 2011.

Je salue donc cette offre, à laquelle j’apporte un soutien sans réserve, tout en espérant que vous la soutiendriez sur le plan administratif puisqu’elle vous impose le respect du droit à un accès équitable aux médias, en particulier d’Etat pour tous les partis politiques. En effet, de par leur capacité de couverture de l’intégralité du territoire national, ces médias permettront la participation de toutes les filles et tous les fils du pays, sans exclusive. Du reste, je rappellerais que dans son message à la nation livré à l’occasion du 60e anniversaire de la proclamation de l’indépendance,

l’opposition politique nigérienne, après avoir dénoncé les errements sur le plan de gouvernance économique et politique, a réclamé en vain cet accès équitable des partis politiques aux médias d’Etat.

En conséquence, comme modeste contribution, j’accepte, hic et nunc, le défi de mener ce débat d’idées que toute la classe politique a toujours souhaité, et qui vient à point nommé.

J’accepte, à compter de l’heure qui suit la diffusion de ma présente lettre, un débat contradictoire dans le domaine de la gouvernance économique, politique et sociale sur les médias d’Etat, privés locaux et/ou internationaux avec la ou les personne (s) que votre mouvance aura désignée (s), dans le(s) média(s) de votre choix, en djerma, haoussa, français, anglais. L’opposition s’organisera, j’en sûr, pour mener à bien ce débat contradictoire sur les médias publics.

Veuillez agréer, Monsieur le président de la République, l’expression de ma déférence.

A Niamey, le 10 août 2020

Djibrilla Mainassara Baré
Candidat désigné par l’UDFP SAWABA à la présidentielle 2020

 

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...