Forum National sur la Planification Urbaine à Niamey : Pour une meilleure maitrise de l’urbanisation de la capitale

Le ministre des Domaines, de l’Urbanisme et du Logement M. Waziri Maman a présidé hier matin, dans la salle de réunion de l’Hôtel de ville de Niamey, la cérémonie d’ouverture du 1er Forum National sur la planification urbaine. Organisé par la Délégation Spéciale de la Ville de Niamey, dans le souci de doter Niamey d’un outil de gestion adapté à ses réalités, cette rencontre a pour thème: «La planification urbaine à Niamey, état des lieux et analyse des outils : limites, complémentarités et supplémentarités». Les objectifs spécifiques assignés à ce forum sont de connaitre la forme et le fond des outils de planification, de ressortir les limites des outils de planification urbaine existants, de proposer des améliorations d’adaptations des outils supplémentaires. La cérémonie s’est déroulée présence du Président de la Délégation Spéciale de la Ville de Niamey M. Mouctar Mamoudou.

Ce forum a réuni les acteurs de la planification urbaine publique et privée, des services centraux déconcentrés, des partenaires techniques et financiers qui échangeront sur  trois (3) thématiques à savoir : états des lieux des outils de planification urbaine ; limites des outils de planification existants et perspectives ; nouveaux outils de planification urbaine.    

A l’ouverture des travaux, le ministre des Domaines, de l’Urbanisme et du Logement M. Waziri Maman a d’abord indiqué que ce forum est très important pour les autorités. Il répond selon lui, aux préoccupations du gouvernement qui actuellement a pour objectif de doter chaque chef-lieu de région, à commencer par Niamey, qui est une ville particulière, d’un schéma directeur. Par la suite, il a expliqué que ce forum vient à point nommé et surtout que la ville de Niamey, après avoir appris l’élaboration du schéma  directeur de Dosso et de Maradi, a promis aussi un schéma de cohérences urbaines au niveau de Niamey. «Nous attendons d’ici la fin de l’année, comme nous l’ont promis les autorités de la Ville, que Niamey ait son plan de cohérence urbaine pour que nous puissions maîtriser l’expansion anarchique de la ville Niamey» a souhaité le Ministre.

M. Waziri Maman a par ailleurs ajouté «qu’à l'heure où nos villes continuent de croître dans un contexte de globalisation économique et de mondialisation des activités, nous pensons qu'il est plus que jamais nécessaire de débattre et d'agir avec tous les acteurs concernés, pour relever les défis en cherchant des nouvelles approches pour la ville de demain».

Pour sa part, le président de la Délégation Spéciale de la Ville de Niamey M. Mouctar Mamoudou a rappelé qu’en marge de la conférence de l’Union Africaine, la ville de Niamey a organisé un Forum sur la renaissance urbaine. Au cours dudit forum, a-t-il dit, il a annoncé la mise en place d'une cellule d'urbanisme au niveau de la Ville de Niamey qui a pour mission impérieuse d'engager la réflexion pour une ville qui veut se moderniser, prendre en compte toute la dimension des enjeux (environnementaux et urbanistiques) afin de mettre en place les outils indispensables à la création d'une ville équilibrée, émergente et branchée.

Selon le président de la Délégation spéciale de la Ville de Niamey, le présent forum est une suite logique pour les autorités locales en collaboration avec les ministères sectoriels, pour prendre la mesure des enjeux (démographie galopante, croissance urbaine, santé, hygiène, sécurité etc.), et tout particulièrement les changements climatiques «afin de revoir nos interventions et nous assurer que nos gestes contribuent à une forme urbaine et à une occupation du territoire en harmonie avec ces enjeux» a dit M. Mouctar Mamoudou.

Pour arriver à cela, a-t-il expliqué, les municipalités doivent faire recours à l'utilisation des outils d'urbanisme à savoir : les plans d'urbanisme, les schémas d'aménagement et de développement urbain, les plans de mobilité urbaine, les règlements d'urbanisme et autres moyens d'intervention etc.  Ce qui favorise selon lui, une occupation optimale du territoire, une meilleure gestion de l'urbanisation et une mise en valeur intégrée des ressources. «En conséquence, pour nous autorités nationales et communales, la notion de durabilité doit être l'unité de mesure fondamentale dont nous devons tenir compte dans l'établissement de nos outils d'urbanisme pour le développement de nos territoires» a déclaré le président de la Délégation spéciale de la Ville de Niamey.

Aminatou Seydou Harouna (onep), Alkasoum Soumana (Stagiaire)

19 août 2020
Source : http://www.lesahel.org/

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...