13ème édition du Camp National des Jeunes : Les jeunes s’engagent pour la consolidation de la paix et la tenue des élections apaisées

Le Conseil National de la Jeunesse (CNJ) organise du 31 octobre au 6 novembre la 13ème édition du Camp National des Jeunes. C’est le Premier ministre, Chef du gouvernement, SE. Brigi Rafini qui a présidé le samedi 31 octobre à Diffa, le lancement des activités de cette édition sous le thème "la jeunesse nigérienne engagée pour la consolidation de la paix, la citoyenneté, les élections apaisées  et la prévention de la Covid-19".

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre des préparatifs de la fête nationale du 18 décembre 2020 à Diffa. Durant une semaine, les jeunes vont participer activement et de manière bénévole aux travaux de construction des différents édifices destinés à rendre coquette la capitale du Manga. Ils vont aussi mener des séances de salubrité, de curage de caniveaux, de désherbages et de plantations d’arbres de concert avec les autorités régionales et le comité d’Organisation de Diffa N’Glaa. Ce camp national de la jeunesse sera mis à profit pour le renforcement de capacités des participants sur la consolidation de la paix, la prévention de l’extrémisme violent et la participation de la jeunesse à des élections apaisées. Les participants suivront ainsi des conférences et mèneront des actions avec les forces de défense et de sécurité toute chose qui contribuerait à améliorer la qualité des rapports entre les deux parties. Durant leur séjour les jeunes feront des séances de don de sang au profit de l’Hôpital Régional de Diffa et suivront une formation en secourisme.

Lors du lancement de cette activité, le Premier ministre SE. Brigi Rafini a apprécié la tenue de cette rencontre des jeunes et a transmis les salutations du Président de la République à l’endroit des participants venus de toutes les huit régions du pays. Il a souligné la pertinence du thème retenu qui porte sur la paix, ce qui sied avec le contexte actuel de notre pays surtout en cette veille d’élections générales. «Ces idées magnifiques, nous les soutenons pleinement au niveau du gouvernement. Vous pouvez vraiment compter sur notre soutien pour cet esprit positif qui vous anime», a déclaré le Chef du gouvernement. Le Premier ministre a salué cette idée des jeunes de venir à Diffa connaissant le contexte actuel de cette région. «Diffa a besoin de votre solidarité et notre solidarité», a-t-il ajouté.

Evoquant les actions menées à l’endroit de la jeunesse, le Chef du gouvernement a dit que beaucoup a été fait. «Nous vous dévons beaucoup de choses car en 10 ans le gouvernement a entrepris beaucoup d’initiatives au profit de la jeunesse. Sans faire le bilan, je peux dire que nous avons eu d’énormes progrès», a-t-il estimé. «Nous avons apporté beaucoup de solutions à certains problèmes qui sont à notre portée immédiate», a-t-il ajouté.

«Nous avons un pays confronté à d’énormes chocs notamment l’insécurité, le changement climatique avec des inondations, l’arrivée de la Covid-19 et bien d’autres difficultés qui font que le Niger s’est battu durant toutes ces années à faire face à toutes ces difficultés en plus des efforts qu’il consacre aux autres secteurs du développement. Nous allons nous atteler à garantir l’avenir du pays notamment l’avenir de la jeunesse», a assuré le Chef du gouvernement. Par ailleurs, le Premier ministre a rappelé les actions qui seront menées par cette jeunesse au cours de ce camp de jeunes notamment dans le sens de consolider l’esprit d’unité, de convivialité, de travail. «Vous vous êtes engagés à contribuer aux préparatifs de Diffa N’Glaa», a-t-il ajouté. Pour le Premier ministre, le Niger a de la chance car il a une jeunesse nombreuse et de qualité. «Je ai remarqué cela lorsque je discutais avec un groupe de jeunes entrepreneurs qui ont des idées intéressantes et pertinentes», a-t-il confié.

Pour sa part, le gouverneur de la région de Diffa, M. Issa Lemine a vivement salué l’attachement du Premier ministre mais aussi du Président de la République à la région de Diffa. «Cette attention particulière de nos autorités a permis à notre région de tenir bon face à l’insécurité imposée par Boko Haram», a-t-il dit. M. Issa Lemine a fondé l’espoir que cette région s’achemine vers la fin du terrorisme, vers une normalisation de sa situation et un retour de la paix.

 Mamane Abdoulaye,Envoyé spécial(onep)

02 novembre 2020

Source : http://www.lesahel.org/   

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...