A la Présidence de la République : Le Chef de l’Etat s’entretient avec le Secrétaire Exécutif du Comité Interparlementaire du G5 Sahel et avec le Ministre burkinabè des Mines et des Carrières

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SE. Issoufou Mahamadou, a accordé, dans l’après-midi du vendredi 30 octobre 2020 deux audiences. Pour la première, le Chef de l’Etat a eu un entretien avec le Secrétaire Exécutif du Comité Interparlementaire (CIP) du G5 Sahel, M. Karamoko Jean Marie Traoré. La deuxième audience a été accordée au Ministre burkinabè des Mines et des Carrières, M. Oumarou Idani, qui était accompagné, pour la circonstance, de son homologue nigérien, M. Hassane Barazé Moussa. Les deux audiences se sont déroulées en présence du Ministre-Directeur de Cabinet du Président de la République, M. Ouhoumoudou Mahamadou.

Au terme de la 1ère audience, le Secrétaire Exécutif du Comité Interparlementaire du G5 Sahel, M. Karamoko Jean Marie Traoré, a souligné que le CIP-G 5 Sahel est une structure naissante. «Il était normal pour nous de venir faire le point de l’état actuel de l’avancement de l’installation du CIP G5 Sahel», a déclaré le Secrétaire exécutif du CIP-G 5 Sahel, soulignant avoir profité de l’occasion pour soumettre quelques difficultés au Président Issoufou "qui a bien voulu nous accompagner dans la recherche de leurs solutions". M. Karamoko a ajouté, qu’il s’agit notamment de l’introduction de l’accord de siège afin de permettre au CIP du G5 Sahel d’avancer dans son plan de développement institutionnel. Il a aussi rappelé que le Niger a joué un grand rôle dans la création de cette institution. «Et c’est grâce au leadership du Niger que nous sommes aujourd’hui au stade actuel, à un élan où on peut dire que les choses vont bon train», a-t-il confié. Le Secrétaire Exécutif du CIP G5 Sahel a indiqué avoir traduit toute la reconnaissance de son Institution au Chef de l'Etat nigérien ainsi que l’Assemblée nationale dont les bonnes diligences qui ont permis l’installation du CIP du G5 Sahel. «Ce n’était pas du tout évident, surtout avec la pandémie de la Covid-19. Mais je peux vous assurer qu’avec l’engagement des autorités du Niger et des autres pays du G5 Sahel, nous sommes confiants que les parlementaires pourront enfin jouer leur partition dans la poursuite des objectifs du G5 Sahel», a conclu le S.E du CIP du G5-Sahel.

Par la suite, le Président de la République Issoufou Mahamadou a reçu le Ministre burkinabè des Mines et des Carrières, M. Oumarou Idani. «Je suis au Niger depuis mardi pour prendre part à une réunion des ministres en charge des Mines, du Pétrole et de l’Energie et sur des sujets importants notamment l’intégration des cadastres miniers dans la sous-région et la question du contenu local», a-t-il déclaré à sa sortie d’audience. «C’est un sujet qui intéresse particulièrement le Président Issoufou et j'ai voulu bénéficier de ses conseils avisés, surtout qu’il s’agit des questions relatives au secteur extractif, un secteur qu’il connait bien», a indiqué M. Idani. «Nos entretiens ont permis de compléter les conclusions auxquelles nous sommes parvenus (la conférence des ministres et celle des experts), avant de les transmettre aux Chefs d'État. Et je remercie, une fois de plus, le Président Issoufou Mahamadou pour l’accueil qui nous a été réservé et pour cette audience qui m’a beaucoup édifié», a conclu le ministre burkinabè.

Mahamadou Diallo(onep)

 02 novembre 2020

Source : http://www.lesahel.org/   

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...