Agadez : Du ririfi à la commune urbaine

Rhissa FELTOU Commune AgadezLe conseil municipal d’Agadez se porte bien, les services fonctionnent bien, déclare le maire Feltou, en réponse à un bloc d’élus qui avait adressé une lettre demandant la convocation d’une session extraordinaire. Il vous souviendra que dans notre numéro 36, paru le Mercredi 17 Mai 2017, nous parlions d’une bisbille à Tchirozerine où un bloc de dix sept conseillers de la commune urbaine d’Agadez,   avait adressé une lettre au maire, le 15 Fevrier dernier, pour demander la convocation d’une session extraordinaire et débattre de trois points essentiels qui sont l’utilisation du mercure dans le traitement de l’or, la spéculation des parcelles et la mal gouvernance au sein de la commune .

Deux mois après le silence du maire, neuf conseillers du même bloc ont cette fois-ci écrit à l’autorité de tutelle qui est le préfet de Tchirozerine, pour lui demander de rappeler le maire à l’ordre conformément à l’article 173 du code général des collectivités territoriales.

Face à toutes ces agitations, le premier responsable de la commune, président du conseil municipal d’Agadez, le maire Rhissa FELTOU a tenu à éclaircir ses concitoyens sur ceux qui se passent réellement au niveau du conseil.

Rhissa Feltou ne comprend pas les raisons qui ont poussé ce bloc à entamer une telle démarche car à l’époque de cette demande , le maire dit ne se soustraire point à ce que la loi l’oblige de faire mais qu’il est résolument contre ce qui n’est pas juste et ce qui relève parfois d’un système de jeu et que les gens se prêtent à transformer la vérité, il s’insurge largement contre ce fait.

La demande de session extraordinaire n’a aucune raison d’être, selon le maire

Le maire FELTOU pense que la démarche de ce bloc qui passe de dix sept à neuf conseillers n’a aucune raison parce que nous sortions de la tenue d’une session ordinaire en début d’année a-t-il dit, une session qui a débattu d’un certain nombre des sujets dont le budget de la commune pour l’année 2017.

Le maire se demande quelle mouche a piqué ce bloc, peu de temps après cette session ordinaire, pour demander une session extraordinaire pendant qu’il est absent et « ils savent bien là où j’étais en déplacement je ne peux pas répondre à leur demande, ce qui me semble normal et exercice auquel je me serais astreint par devoir et par souci de respecter le cadre légal ».  Si tel était le cas qui a motivé cette démarche des élus à l’époque précise le maire.

Chemin faisant, poursuit Mr FELTOU, je ne m’en soustrais point à toute cette démarche et toute cette volonté des élus mais je leur demande d’abord de respecter le cadre légal qui est, que tous les trois mois le président du conseil est astreint à convoquer une session ordinaire ou extraordinaire pour débattre des questions de la commune et c’est cela la bonne gestion selon le maire et c’est son premier souci.

Convocation d’une session pour mettre fin aux spéculations

Soucieux de la bonne marche de sa commune, le maire Rhissa FELTOU décide de convoquer une session pour le 31 MAI pour mettre fin aux spéculations, nous voulons donner à travers cette session du 31 Mai au 03 Juin 2017, la place aux droits parce que les élus ont ce droit et deuxièmement pour donner la plateforme qu’il faut pour que les élus puissent s’exprimer en toute quiétude, en toute liberté et en toute sincérité.

Mr Rhissa Feltou pense que si toute la sincérité requise était le souci d’un certain nombre d’élus,  il n’y aurait pas toute cette zizanie, toute cette poignée de sable jeter aux yeux des citoyens en cherchant à vouloir jeter tout l’anathème sur le maire comme si il empêchait le bon fonctionnement du conseil municipal, empêchait aux élus de s’exprimer ou retenait des informations aux élus.

Pour le maire tel n’est pas le cas et non plus sa volonté, et l’objectif qu’il cherche, son objectif qui l’anime le plus est le bon fonctionnement de la commune et pour cela il se démène contre vents et marées pour créer un cadre de vie agréable aux citoyens et pour un meilleur fonctionnement du conseil à travers la bonne gouvernance et le respect des lois.

LA COMMUNE D’AGADEZ FONCTIONNE BIEN

Même si le maire ne cache pas quelques difficultés, il confie à la NATION que la commune fonctionne très bien au niveau de tous ces services et c’est pour cette raison pour faire face aux difficultés, le maire dit se concerter avec les élus et tous les agents de la mairie pour trouver une solution.

Le maire Rhissa FELTOU demande aux élus de lui démontrer quelles informations ou quelles activités a-t-il bloqué ou refuser pour que la commune puisse fonctionner et pour qu’ils puissent mener dans les meilleures conditions , la mission qui est la leur, celle de représenter les citoyens et de bien vouloir contrôler et vérifier l’action que mène le président du conseil pour la bonne gouvernance de la collectivité.

Le président du conseil municipal d’Agadez se targue d’être le plus ouvert, le plus transparent possible ; même plus transparent que le plastique selon ses propos, pour bien gérer la commune ; il ne se reproche rien, la preuve ces élus agitateurs n’arrivent pas à prouver tout ce dont ils l’accusent.

Rhissa FELTOU se sent de fois tout seul, ils les cherchent ces élus, il se demande où ils sont, je regrette, conclut le maire, ces élus sont absents parfois du conseil municipal d’Agadez, voilà où se situe le problème, sinon je le dis haut et fort, notre commune se porte bien et à la session de ce 31 Mai, les choses seront tirées au claire pour mettre fin à toutes ces spéculations et agitations qui cherchent à ternir l’image du conseil qui est là pour le bien être des citoyens d’Agadez.

ISSOUF HADAN

29 mai 2017
Source :  La Nation

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...