Élections locales du 13 décembre 2020 : Le pari ne sera probablement pas tenu

Élections locales du 13 décembre 2020 : Le pari ne sera pas probablement tenu

La commission électorale dirigée par Issaka Souna est dans le creux de la vague. Ayant fait beaucoup de boucan pour soutenir, chaque fois que l'occasion lui en donne la possibilité, que l'organisation des élections générales de fin de mandat se déroule sans accrocs com_me dans le meilleur des mon_des possibles, Issaka Souna et ses potes sont pratiquement pris à la gorge, ces jours-ci. Et pour cause ?L'impression des bulletins de vote bat de l'aile. Attribuée à des imprimeurs de la place il y a peu de jours, la production des bulletins de vote est sujette à caution, tant le délai de livraison proposé par la Ceni est irréaliste. Des sources proches de l'institution indiquent d'ailleurs que certains imprimeurs ont décliné l'offre de la Ceni, ne sentant pas capables de produire les bulletins dans le délai extrêmement réduit qu'on leur demande de livrer. Une grande imprimerie de la place a finalement pris les offres rejetées, mais cela complique davantage les choses puisqu'il rend plus que jamais improbable le respect de la date du 13 décembre 2020. Le scrutin, c'est dans trois jours et la Ceni ne pourra jamais disposer des bulletins avant cette date, à plus forte raison les mettre en place dans les 25 798 bureaux de vote. Sauf si Issaka Souna et ses collègues ont l'intention de faire les élections dans un certain nombre de localités choisies par leurs soins.
Laboukoye

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...