Maradi : Le gouverneur de la région visite quelques réalisations du PAM

Le gouverneur de la région de Maradi, M. Zakari Oumarou, accompagné de Mawa Soro, chef sous bureau du Programme alimentaire mondiale (PAM) Maradi a effectué une mission de deux jours dans les départements de Guidan Roumji et de Madarounfa. Il s’agit pour le gouverneur, à travers ce déplacement, de mieux saisir la portée des opérations du PAM, d’identifier les challenges et d’accompagner le PAM en région dans cette perspective.

Dans le département de Guidan Roumji, la délégation a visité les sites de récupération des terres de Boussaragué et de Dargué. A Boussaragué, un total de 941 ha de terres dégradées a été récupéré entre 2014 et 2016 dont 690 d’aire de pâturage, 61 ha pour la régénération naturelle assistée et 190 ha pour la production alimentaire. Ces actions du PAM ont sensiblement apporté des changements au niveau de ce village. L’exode des jeunes vers les pays voisins a chuté au moment où l’on note l’augmentation des revenus des ménages à travers le cash reçu qui a permis à plusieurs chefs de ménages de subvenir aux besoins de leurs familles et de préparer la saison hivernale. La mission a visité la cantine scolaire dudit village qui a, à son sein, 700 élèves, 10 enseignants. Cette école a bénéficié d’un moulin (dont profitent les femmes du       village, réduisant ainsi leur temps de travail) et un jardin école répondant à la fois à la préoccupation pédagogique et nutritionnelle. Notons enfin que le troupeau scolaire est constitué de 64 chèvres rousses. Sur le site de Dargué, 1500 ha ont été récupérés et valorisés avec l’accroissement important de la production et des rendements agricoles. L’on note déjà le retour de la faune, la cohésion sociale à travers la gestion communautaire des activités et l’autonomisation des femmes, pour ne citer que cela.

 

Dans le département de Madarounfa, le gouverneur de Maradi a pu constater la régénération de la forêt classée de Dan Taro dans la commune rurale de Gabi. Pour ce site, 466 ménages pauvres ont été ciblés pour participer à des activités de régénération de terres physiques. Plus de 300 ha de terre pastorale récupérés et plus de 60 ha de terre agricole restaurés à travers cette opération. De l’avis des populations, la faune se reconstitue progressivement avec notamment la réapparition des pintades, des biches et des outardes dans cette forêt. Enfin le gouverneur Zakari Oumarou s’est rendu à l’école primaire Gabi Tajaé que le PAM a dotée d’un jardin scolaire. Là aussi, les objectifs pédagogiques et nutritionnels sont en train d’être réalisés.

Au terme de cette visite, le gouverneur de la région de Maradi s’est déclaré merveilleusement surpris des actions menées par PAM. « Nous avons connu le PAM en tant qu’humanitaire. Aujourd’hui nous sommes en train de découvrir un autre PAM qui fait non seulement de l’humanitaire mais aussi du développement intégré à travers ce que nous avons vu » a déclaré Zakari Oumarou. En d’autres termes, dira le gouverneur de Maradi on a connu le PAM qui donnait le poisson, aujourd’hui nous faisons face à un autre PAM qui apprend à la population à pêcher. Pendant les deux jours de tournée dans ces deux départements, la délégation a été émerveillée par la pertinence des interventions du PAM mais aussi le degré d’appropriation par les populations. Mieux, dira le gouvernement «les témoignages des bénéficiaires de ces travaux qui ne tarissent d’éloges à l’endroit du PAM prouvent à quel point, ils en ont tiré profit ». M. Zakari Oumarou a, au nom de la population de Maradi, adressé ses remerciements au PAM et au sous bureau de Maradi.

Tiémogo Amadou, ANP-ONEP Maradi

1er juin 2017
Source : http://lesahel.org/

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...