Atelier de validation de la Convention sur l’équité de genre dans les Médias : Pour une culture médiatique fondée sur l’égalité du genre, le respect du droit et de la dignité de la personne

L’Association des Professionnelles Africaines de la Communication, Section du Niger (APAC-Niger) a organisé hier à la Maison de la Presse de Niamey un atelier de validation de la Convention sur l’équité de genre dans les médias. C’est la présidente de ladite association, Mme Amina Niandou qui a présidé la cérémonie d’ouverture de ces échanges en présence des représentantes des Organisations Féminines, des représentants des responsables des médias publics et privés et de plusieurs participants.

En prenant la parole à l’ouverture de l’atelier, la présidente de l’Association des Professionnelles Africaines de la Communication (APAC-Niger) a d’abord souligné l’importance du projet de convention sur l’équité de genre dans les médias. Cette démarche, a-t-elle dit, entre dans le cadre de la mise en œuvre du plan stratégique 2015-2017 de l’APAC-Niger à travers le Programme d’Appui aux Médias du Niger exécuté par le Conseil Supérieur de la Communication (CSC), la Coordination Nationale des Radios Communautaires, la Maison de la Presse, l’ONIMED et APAC-Niger avec l’assistance technique de l’IMS, de l’Institut Panos Afrique de l’Ouest et Article 19 et l’appui financier de la coopération danoise (DANIDA). Ce projet de convention soumis à l’appréciation des participants constitue selon Mme Amina Niandou le moyen pour garantir une égale visibilité, l’autonomie, la responsabilité et la participation des femmes et des hommes dans les médias.

Cette convention a pour objectif d’implémenter la politique genre en interne dans les organes de presse avec des engagements de part et d’autre de toutes les parties prenantes. Cet outil, a poursuivi la présidente d’APAC-Niger, aura également pour vocation d’accompagner l’application effective de la Charte pour l’amélioration de l’image de la femme dans les médias nigériens qui a toujours été une préoccupation de l’Association des Professionnelles Africaines de la Communication depuis sa création. Dans ce sens, a-t-elle indiqué, plusieurs activités ont été entreprises par l’Association dont entre autres l’édition du magazine Femme et gouvernance, les formations genre et médias, les campagnes radiophoniques sur la participation politique des femmes, etc. Mme Amina Niandou a enfin mis cette occasion à profit pour réitérer toute sa gratitude aux organes de presse toute catégorie confondue pour leur accompagnement sans faille.

Aïchatou Hamma Wakasso

03 juin 2017
Source : http://lesahel.org/

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...