Mahamane Ousmane revendique la victoire

Mahamane Ousmane revendique la victoire

Le mardi dernier, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a proclamé les résultats globaux provisoires du second tour de l’élection présidentielle de dimanche dernier.

Selon les résultats publiés par le président de la CENI Maitre Issaka Souna, c’est Bazoum Mohamed, candidat du Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDS-TARAYYA) qui arrive en tête avec un score de 55, 75% contre 44, 25% pour Mahamane Ousmane, candidat du Renouveau démocratique et républicain (RDR TCHANDJI). Cependant et sur la base des résultats tirés des procès-verbaux issus des bureaux de vote, Mahamane Ousmane revendique la victoire. S’exprimant depuis sa ville d’origine Zinder, le candidat du RDR TCHANDJI a indiqué avoir remporté le second tour de la présidentielle avec 50,30% contre 49,70% pour son challenger. Selon les premiers résultats proclamés par la CENI elle-même, Mahamane Ousmane était en tête, notamment dans les principaux centres urbains dont les chefs-lieux de plusieurs régions et départements, ainsi que des communes. Tout a basculé en faveur du candidat Bazoum Mohamed avec les résultats des deux régions dont certaines communes et départements ont connu des taux de participation extravagants, frôlant de fois les 100%, avec plus de 90% des votes en faveur du candidat du PNDS-TARAYYA. Dans une déclaration publiée peu avant la publication des résultats globaux provisoires par la CENI, la direction de campagne de Mahamane Ousmane a indiqué que certains résultats ne reflétaient pas la réalité des urnes, avant d’exiger l’arrêt de la diffusion desdits résultats. «Les résultats qui sont en cours de publication par la CENI ne sont pas, dans beaucoup de cas, conformes à l’expression de la volonté du peuple et prouvent à suffisance qu’un nouveau holdup électoral est en cours au Niger », a déclaré la direction de campagne de Mahamane Ousmane. Intervenant sur une chaîne de télévision française, Mahamane Ousmane a indiqué qu’il introduire des recours, sans doute devant la Cour constitutionnelle. Cette dernière, régulièrement accusée par l’opposition d’être de mèche avec le pouvoir, parviendra-t-elle à procéder aux vérifications nécessaires pour faire ressortir les vrais résultats issus des urnes ? Au cas où la Cour constitutionnelle confirme la victoire de Bazoum Mohamed, Mahamane Ousmane acceptera-t-il sa défaite ? Les prochaines semaines seront certainement décisives pour le Niger ?

IB

 

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...