Session de dialogue politique entre l’Etat du Niger et les Partenaires techniques et financiers du secteur de l’Eau et Assainissement : Les deux parties planchent sur les défis du secteur

Le ministre d’Etat, ministre de l’agriculture et de l’élevage a présidé hier soir à Niamey, la session d’ouverture du dialogue politique entre l’Etat du Niger et les partenaires techniques et financiers du secteur de l’eau et de l’assainissement. Etaient présents autour du ministre d’Etat Abouba Albadé, une dizaine de membres du gouvernement dont les départements respectifs sont concernés par la question de l’eau et de l’assainissement et les représentants des PTF conduits par leur chef de file M Eric Dietz, chef de la coopération du Grand-Duché de Luxembourg. M. Abouba Albadé a exprimé la gratitude et les remerciements du gouvernement aux PTF pour les innombrables appuis qu’ils apportent au Niger mais aussi pour avoir répondu tous présents à l’invitation adressée à eux pour cette session de dialogue politique, organisée en marge de la revue sectorielle de l’eau et de l’assainissement tenue à Niamey la semaine dernière.

L’appui des PTF a apporté une importante contribution dans le progrès du secteur Eau-Assainissement mais, a souligné le ministre d’Etat, des défis énormes restent encore à relever. C’est pour faire véritablement face à ces défis que le gouvernement a adopté le Programme sectoriel Eau, Hygiène et Assainissement (PROSEHA 2016-2030), un programme qui vise à « garantir l’accès de tous aux services d’approvisionnement en eau potable et à l’assainissement » à l’horizon 2030 selon le ministre d’Etat. Bâti sur les bases des ODD, le PROSEHA, qui cadre bien avec le programme de renaissance, décline clairement les besoins financiers et les stratégies de mise en œuvre pour arriver aux résultats souhaités. A cette session de dialogue politique, les participants avaient sur leur table les propositions du Gouvernement et des PTF.

Le ministre d’Etat, ministre de l’agriculture et de l’élevage les a exhortés à un « dialogue franc et constructif » à même de permettre de trouver des solutions pour soutenir conséquemment et durablement le secteur Eau-assainissement dont «les performances conditionnent l’avenir même de notre pays et de ses populations». Pour sa part, le chef de file des PTF a noté, avec satisfaction, l’adoption du PROSEHA 2016-2030 et du PANGIRE dont l’élaboration des documents s’est faite à travers une démarche participative. M Eric Dietz a mis un accent particulier sur les défis en soulignant que c’est surtout dans le sous-secteur de l’hydraulique rurale que les besoins sont plus grands quand on sait que 80% de la population nigérienne vit en zone rurale avec un taux d’accès à l’eau de 45% contre 93% en zone urbaine.

Le chef de file des PTF a souligné que les besoins financiers pour l’hydraulique rurale seront de 1800 millirads FCFA à l’horizon 2030 alors qu’ils seront de 666 milliards pour la zone urbaine à la même échéance. L’un dans l’autre, il y a une préoccupation grandissante pour les PTF a dit M Eric Dietz tout en soulignant et saluant la volonté politique du gouvernement de faire du secteur une priorité dans l’atteinte des ODD. Parlant du PROSEHA et du PANGIRE, le chef de file des PTF a indiqué que le financement constitue un grand défi pour le gouvernement dans la mesure où l’effort financier devra tripler.

Zabeirou Moussa(onep)

13 juin 2017
Source : http://lesahel.org/

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...