Lancement de la caravane du Médiateur de la République sur la  révision des textes discriminatoires, à Diffa : Eliminer toutes les formes d’injustice et de violence à l’égard des femmes et des filles

Cette  caravane dont  Diffa  est  la 1ère  étape  est  un  plaidoyer  du  Médiateur  de  la  République  dans  le  cadre  de  la  mise  en  œuvre  du  Programme  Spotlignt.  Ce  Programme  est  une  initiative  mondiale  et  pluriannuelle  de  l’Union Européenne  et  l’Organisation  des Nations  Unies visant  à éliminer toutes  les formes de violence  à  l’égard  des  femmes  et  des  filles.  Cette  cérémonie  présidée  par  le Secrétaire  Général  du  Gouvernorat  a  enregistré  la  présence  de  la  Représentante  du  Médiateur,  de  celle  de  la Représentante  Résidente  du  PNUD,  des  Maires, des  Chefs  traditionnels,  des  Responsables  des  Forces  de  Défense  et  de  Sécurité,  des  Directeurs  Régionaux,  des  Leaders Religieux, des Représentants des Organisations  de  la  Société  Civile,  des Responsables  des  Organisations  Féminines  et  de  la  Jeunesse.

Plusieurs  allocutions  ont  été  prononcées  à  cette  occasion ;  d’abord,  celle  du  Vice-Maire  de  la  Commune  de  Diffa  qui  s’est  réjoui  du choix  de  son  entité  administrative pour  abriter  la présente  assisse.  Aussi  Kalo  Malam  Mamadou  a  rappelé que  le  Médiateur  était  dans  cette  même  salle  le  Jeudi  O5  Aout  2O21 pour  présider  le  lancement  du  Guide  du  Citoyen  et  aujourd’hui   son  Institution  est  venue  lancer  ladite  caravane.  Au nom  de  la  population,  je  salue et  encourage  le  Cabinet  du  Médiateur  pour  cette  initiative  d’échange  direct  avec  les  acteurs  concernés.

Pour  Mme  Alou  Fati,  Spécialiste  Genre représentante  du  PNUD, le  programme  Spotlight  au  Niger  vise  à  contribuer à l’élimination  des  violences  sexuelles  basées  sur  le  genre,  des  pratiques  néfastes  et  obstacles  à  l’accès  aux  droits  à  la santé  sexuelle  et  reproductive.  L’initiative  vise  à  renforcer  et  à  consolider  les  efforts  et  les  structures  du  Gouvernement  et  des  partenaires  clés,  particulièrement  la  Société  Civile  et  les  Mouvements  de  femmes.  Elle a conclu  en  assurant  que  son  Institution  reste  engagée  à  soutenir  la  Région  de  Diffa  dans  cette  dure  épreuve  comme  en  témoignent  les  nombreux  projets   mis  en  œuvre  dans  le  domaine  de  la  Stabilisation.

Quant  à  la  Représentante  du Médiateur  de  la  République,  elle  a  tout  d’abord  transmis  les  salutations  fraternelles   du  Médiateur  à  l’assistance  avant de  situer  l’objectif  de  la  mission. Mme  Adiza Issa  Ousseini  a  noté  que  l’atteinte  d’un  développement  durable  n’est  possible  que  dans  une  approche  égalitaire  des  droits  des  hommes  et  des  femmes.  Pour  ce  faire,  les  Sociétés  doivent  au préalable  extirper  de  leurs  usages  et  coutumes  les  violences  faites  aux  femmes  et  aux  jeunes  filles  qui  représentent une  frange  importante  de  la  population  et  remarquable par  sa  vulnérabilité  socioéconomique  et  culturelle.

Pour  le Secrétaire  Général  du  Gouvernorat, cette  initiative  du Médiateur  qui  constitue  un  cadre  idéal  d’échanges  avec  les  principaux  acteurs  de  la  question  afin  de  garantir  cette  mission.  Il a  souligné  que  l’un  des  défis  majeurs  du  développement  durable  réside,  alors,  dans  la  pleine  reconnaissance  des  droits  de  la  femme  dans  tous  les  domaines  de  la  vie  et  dans  la  lutte  contre  les  violences  à  son  égard,  qu’elles  soient,  physique, morale  ou  économique .

Aussi,  a-t-il  poursuivi,  cette  campagne  de  sensibilisation  visera  à  mobiliser  les  pouvoirs  publics,  la  Société  Civile,  les  parents,  les  Communautés,  les  partenaires  et  les  médias  afin  de  s’assurer  que  tout  en  garantissant  les  filles-femmes   de  demain-  bénéficient  d’une  éducation  de  qualité,  les  atouts  et  les  compétences  de  vie  nécessaire à  leur protection  et  à  leur autonomie.  Aussi, il a tenu  à  remercier  le  Programme  des  Nations Unies  pour  le Développement  (PNUD)  pour  son  appui  technique  et  financer  qui a  permis  l’organisation  de  cette  Campagne. 

Par Rachida Abdou Ibrahim(onep)

03 septembre 2021
Source : http://www.lesahel.org/

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...