Visite inopinée du ministre de la Santé Publique à la maternité Issaka Gazobi de Niamey : Le ministre Idi Illiassou Mainassara satisfait du travail accompli par les agents

visite idi Iliassou Maternite GazobiLe ministre de la Santé Publique, Dr Idi Illiasou Mainassara a effectué hier une visite surprise à la maternité Issaka Gazobi de Niamey. Cette visite rentre dans le cadre d’une série de visites qu’il avait entreprise au niveau des différents services techniques pour apprécier la qualité des soins et s’assurer de la présence effective des agents sur le terrain, mais aussi de l’accueil et de la prise en charge des patients. Le ministre est accompagné dans ce déplacement par le Secrétaire général, les cadres centraux et ses proches collaborateurs. Après la visite, Dr Idi Illiasou Mainassara s’est dit satisfait du travail des agents sur le terrain.

Cette visite intervient suite à des rumeurs propagées sur les réseaux sociaux et qui soutiennent qu’il n’ya plus de gratuité de soin à la Maternité Issaka Gazobi de Niamey. Au cours de cette visite inopinée, le ministre de la Santé Publique, a trouvé le contraire sur le terrain. Les agents sont sur place et s’investissent pour assurer un travail de qualité et satisfaire les patientes. Dr Idi Illiasou Mainassara s’est dit très satisfait après tout ce qu’il a appris sur les réseaux sociaux. « Je peux vous dire que la césarienne et la prise en charge des enfants au niveau de service Néonatologie sont toujours gratuites et nous avons trouvé les agents à leur poste de travail. La maternité Issaka Gazobi est un établissement de référence où tout le monde vient. Il est tout à fait normal qu’il se trouve en surcharge», a déclaré le ministre de la Santé Publique.

Le ministre de rappeler que le gouvernement s’est engagé à trouver des solutions au problème de surcharge au niveau de Niamey. « Au niveau du gouvernement, nous sommes en train de prendre des dispositions pour continuer à décongestionner cette maternité. Les agents ont exprimé des doléances dont certaines  sont à long, moyen et court termes. Mais pour celles  qui sont des priorités, nous prenons l’engagement de les examiner et de trouver des solutions le plus vite possible. Sinon, les choses évoluent normalement », a rassuré le ministre de la Santé Publique,  Dr Idi Illiasou Mainassara. Cet établissement a pour mission principale de servir de cadre de référence, d'assurer les prestations gynécologiques, obstétricales, néonatales et post-natales du niveau tertiaire et des activités de planification familiale, d'assurer la protection fœto-maternelle, de servir de cadre de formation et de recherche en  gynécologie, obstétrique et néonatologie.

Selon les responsables de la maternité,  les autorités de la  7ème République ont pu pérenniser cette gratuité de soin en cassant la barrière financière. Ce qui explique  cette affluence à la maternité Issaka Gazobi. « Même si, les capacités sont dépassées, le Ministère de la Santé Publique est en train de trouver une solution pour la décongestionner. En tant que chef technique, je voudrai remercier le personnel pour  le travail qu’il mène, malgré tout ce qu’on dit sur lui. Les agents continuent à travailler avec 20 césariennes par jours. Nous accueillons plus de 900 patientes par mois. Avec la césarienne, nous pouvons dire que le taux de mortalité maternelle a diminué, nous sommes aujourd’hui à 0,70% alors que la norme de l’OMS est de 1%. En ce qui concerne la mortalité néonatale, je tire un chapeau à l’équipe de nos collègues pédiatres, elle est de 6% alors que la norme l’OMS est de 5%. Mais avec l’effort de tout un chacun on peut la réduire encore. C’est important ! », a expliqué Pr Madi Nayamma de la Maternité Issaka Gazobi de Niamey.

Seini Seydou Zakaria(onep)

20 juin 2017
Source : http://lesahel.org/

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...