Processus d’élaboration des SDAU et PUR : Améliorer les conditions de vie des populations

Le ministre  de la Ville et de la Salubrité Urbaine, M. Habi  Mahamadou  Salissou, a présidé à l’hôtel de ville de Maradi, la cérémonie de lancement du processus d’élaboration des Schémas d’Aménagement d’Urbanisme(SDAU) et des Plans Urbains de Référence (PUR) de 13 collectivités partenaires du Programme d’Appui aux Collectivités Territoriales des régions de Dosso et de Maradi.

L’objectif global visé à travers l’élaboration de ces outils d’aménagement est de « proposer des structures urbaines des communes concernées projetées sur une période de 25 ans et devant servir de cadre de référence à leurs décisions d’investissements ».

Dans son discours de lancement des travaux, le ministre Habi Mahamadou Salissou a  indiqué que l’élaboration des SDAU et des PUR revêt une grande importance pour son département  ministériel en raison de son enjeu pour les collectivités territoriales. Il a reconnu que les communes  du Niger accusent un retard considérable dans l’aménagement de leurs espaces et plus précisément dans l’élaboration des schémas d’urbanisme. Toutefois, il a précisé que l’Etat en optant pour la politique de décentralisation a décidé de léguer les charges liées aux modes d’organisation et d’occupation des sols des villes et des communes à l’autorité municipale. Pour lui, l’accompagnement du laboratoire Citoyennetés porte sur l’élaboration de deux SDAU et onze PUR.

Cet atelier de lancement a pour objectif d’informer et de sensibiliser l’ensemble des acteurs sur les enjeux et la portée des outils d’aménagement urbain pour nos collectivités et de demander l’implication de tous dans le processus. «J’instruis solennellement les services techniques centraux et régionaux de mon département ministériel à s’investir aux côtés du Laboratoire Citoyennetés pour l’encadrement de cet important chantier », a-t-il dit. Il a aussi demandé aux gouverneurs, préfets et services techniques déconcentrés  et aux élus présents à cette cérémonie de s’investir personnellement pour un bon aboutissement de ces chantiers.

Le gouverneur de la région de Maradi pour sa part a reconnu que les Schémas Directeurs d’Aménagement Urbain  et les Plans Urbains de Référence dont la réalisation est prévue par la DPG de juin 2016 sont des outils de planification et de programmation urbaine qui fixent notamment le cadre d’évaluation socio spatiale à moyen et long terme des villes auxquelles ils s’appliquent.

Le chargé de programme de l’unité de gestion du PACT, M. Abdou Hassane, a rappelé que le PACT s’exécute dans 37 collectivités territoriales dont 11 de la région de Dosso et 26 de la région de Maradi, pour un montant total de 10,2 milliards de FCFA. Il a indiqué que ce programme met en œuvre trois composantes complémentaires à savoir la gouvernance locale, le développement économique régional et les services publics locaux. Il a enfin indiqué que l’élaboration des plans de développement locaux de toutes les communes des zones d’intervention et des Plans Régionaux de Développement est prise en charge par les partenaires ; le PACT appuiera d’une part les expériences pilotes des suivi-évaluation de ces PDC et PDR et d’autre part l’élaboration des outils de gestion urbaine.

Tiémogo Amadou, ANP-ONEP Maradi

23 juin 2017 
Source : http://lesahel.org/

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...