Célébration du Leilatoul Kadr, ou la Nuit du destin, à la mosquée des Grandes Prières de Niamey : Le président de l’Assemblée nationale et le Chef du gouvernement ont prié aux côtés des fidèles musulmans

Leilatoul Kadr Brigi TinniLe Président de l’Assemblée nationale, M. Ousseini Tinni et le Premier ministre Chef du gouvernement, SE. Brigi Rafini, ont effectué le déplacement de la mosquée des grandes prières de Niamey, mercredi dernier, dans la nuit pour assister à la veillée nocturne de Leilatoul Kadr ou nuit de la destinée correspondant à la 27ème nuit du mois béni de Ramadan. Cette veillée caractérisée par des prières et des invocations s’est déroulée en présence des présidents des institutions de la République, des membres du gouvernement, ceux du Corps diplomatique et consulaire des pays musulmans ainsi que de plusieurs fidèles musulmans.

La célébration de la nuit du destin est une tradition pour les fidèles musulmans à Niamey. Pour cette année, les fidèles ont prié dans la communion, la solidarité et l’allégresse. Au cours de la veillée, les différents Oulémas qui se sont prononcés, ont expliqué dans leurs interventions, la grandeur et l’importance de la nuit du destin. Selon Cheich Djabiri Oumarou Ismaël, président de l'Association Islamique du Niger, c’est dans cette nuit, que le Coran a été révélé avant de dire que cette nuit vaut mille mois d’adoration. « Au cours de cette nuit, les anges descendent du ciel parmi eux «un esprit» sur ordre de leur seigneur. Tout croyant musulman peut bénéficier de la bénédiction de Dieu sauf quelques uns, dont deux fidèles musulmans qui se sont chamaillés et ne s’adressent pas la parole», a-t-il déclaré.

La cérémonie a débuté par la lecture du Saint Coran et la Fatiha d'ouverture ensuite la remise des prix de Musabaka, de  l’édition 2017 organisée par l’Office National de la Radiotélévision du Niger (ORTN) en collaboration avec l’Association Islamique du Niger (AIN). Cette année, les organisateurs se sont investis pour  rendre hommage à des personnalités qui ont activement participé pendant de longues années à l’élaboration, à la production et à l’animation des émissions religieuses diffusées par l’ORTN. Il s’agit de Feu Cheik Oumarou Ismaël, ancien président de l’AIN, de feu Malam Youssouf Younoussa Magaria, marquant son empreinte de démarrage des antennes de l’ORTN par la lecture du Saint Coran, de feu Ibrahim Ali, reporter des évènements religieux à l’ORTN et de Cheik Moussa Souleymane, érudit engagé dans la promotion de l’enseignement bilingue franco-arabe.

Au terme d’une semaine de compétition ayant opposé les lauréats venus des différentes régions du Niger, le résultat de la Massabaka ou concours de lecture et de mémorisation du Saint Coran, le premier prix Cheik Oumarou Ismaël en Coran entier est remporté par Ousmane Issa de Tahoua. Quant au 2ème prix Cheik Moussa Souleymane pour la moitié (1/2) du Coran, il a été gagné par Mohamed Idi. La première place pour le quart (1/4) du Coran, le prix Malam Youssouf Younoussa Magaria est remportée par Abdoulmalek Abdoulkader. Le prix spécial feu Ibrahim Ali est attribué à Hadjia Zoulha, animatrice de l’émission religieuse à l’ORTN.

Après la remise des différents prix, les Oulémas et les fidèles musulmans ont procédé à la lecture du saint Coran et une fatiha a été dite afin que les prières soient exaucées et que la paix, la solidarité, l'entraide, le pardon se consolident au Niger, dans la sous-région et le monde entier et pour qu’Allah nous gratifie d’un hivernage fécond. En dehors de la grande mosquée de Niamey, les autres mosquées de la capitale ont été, toute la nuit durant, animée par des séances de prières collectives, d’adoration, d’invocation et de prêches.

Seini Seydou Zakaria(onep)

23 juin 2017 
Source : http://lesahel.org/

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...