Visite des membres de la Commission des Affaires Sociales et Culturelles de l’Assemblée nationale aux hôpitaux de Lamordé et de Gawey : Constater les conditions de travail des agents et apprécier la qualité des soins

Dans le cadre du contrôle de l’action gouvernementale, les membres de la Commission des affaires sociales et culturelles de l’Assemblée nationale ont effectué hier matin une série de visites à l'Hôpital National Amirou Boubacar de Lamordé et à l’hôpital de Gawey. Ce déplacement conduit par le président de ladite commission, le député Hassoumi Tahirou Mayaki a pour objectif d’aller constater les conditions de travail des agents, apprécier la qualité des soins et la prise en charge des patients.

Après l'accueil et les salutations d'usage entre la délégation ministérielle et le directeur général de l'Hôpital National Amirou Boubacar Diallo de Lamordé communément appelé Centre Hospitalier Universitaire (CHU), Pr Souleymane Brah entouré de ses collaborateurs, les parlementaires ont successivement visité la pédiatrie, les services d’urgence en chirurgie et le service de néphrologie. Dans ce centre, les parlementaires ont visité le service de la pédiatrie où des insuffisances ont été constatées. Il y a également le service des urgences chirurgicales où les patients reçoivent des soins intensifs ainsi que le plateau technique des interventions chirurgicales. Ils se sont également rendus au service de néphrologie où la délégation s'est intéressée à l'usine de traitement d'eau pour la dialyse.  Dans ce service, le plateau technique est amélioré avec l'acquisition d’équipements de dernière génération pour la dialyse. Les députés ont reçu d’amples explications du médecin spécialiste responsable de ce service, Dr. Idé. Les responsables du service ont évoqué le problème d’eau pendant les mois d’avril et mai et aussi, la concentration des malades au niveau de Niamey. Il faut aussi noter les arriérés de payement des gratuités des soins et certaines prises en charge qui s’élèvent à près de cinq milliards.

Après la délégation parlementaire s’est rendue à l’Hôpital de Gawey. Elle a visité la Morgue qui est quasiment non fonctionnelle et le service d’accueil.

Après cette visite, le président de la commission a fait la synthèse de la visite dans laquelle il a salué le personnel pour leur investissement dans le travail malgré les soucis relevés. A l’Hôpital de Lamordé, le président Hassoumi Tahirou Mayaki a dit que le service de la néphrologie doit être déconcentré en région et déplore de constater l’énorme montant d’impayés de cinq milliards pour la gratuité des soins et les prises en charge. « Nous sommes en session budgétaire, nous leur avons promis de les aider pour la subvention », a-t-il dit.

En ce qui concerne l’Hôpital de Gawey, les deux problèmes majeurs évoqués reposent sur la Morgue dont la chambre froide n’est pas fonctionnelle et son exiguïté. Il y a aussi le problème du personnel qui se pose. « La morgue de l’Hôpital Gawey est pratiquement inexistante. Je pense que ce n’est pas normal. Nous allons faire en sorte pour que ce problème soit résolu dans les brefs délais », a assuré le député Hassoumi Tahirou Mayaki.

En ce qui concerne le problème du personnel, le président de la Commission des affaires sociales et culturelles de l’Assemblée nationale s’est dit très étonné d’apprendre que les agents ne veulent pas travailler dans ce centre hospitalier. « Nous allons voir le ministre pour qu’ensemble nous remédions ce mal », a-t-il conclu.

Seini Seydou Zakaria

28 octobre 2021
Source : http://www.lesahel.org/

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...