Lancement officiel de la première édition du prix CEDEAO de la qualité : Encourager la culture de la qualité au sein des entreprises de l’espace communautaire

Le ministre de l’Industrie, M. Abdou Maman, a présidé, vendredi dernier à Niamey, la cérémonie officielle de lancement de la première édition du prix CEDEAO de la qualité. Financé par l’Union Européenne, le prix CEDEAO de la qualité a été initié par l’institution communautaire à travers le Programme Système Qualité de l’Afrique de l’Ouest. Cette compétition des entreprises de l’espace CEDEAO vise essentiellement à primer les meilleures entreprises de la région et à récompenser ainsi l’effort qualité déployé au niveau national par ces structures. La cérémonie de lancement s’est déroulée en présence de l’Ambassadeur, Chef de file de la délégation de l’Union Européenne, S.E Raul Mateus Paula et du chargé de Communication et de Documentation de la CEDEAO.

Le ministre de l’Industrie, M. Abdou Maman, a expliqué que le prix CEDEAO de la qualité comprend un prix CEDEAO d’excellence et quatre (4) prix spéciaux à savoir le Prix leadership ; le prix réalisation du produit ; le prix management des ressources et le prix orientation des parties intéressées. En outre, le prix est ouvert à la participation des entreprises implantées dans tous les pays de la région ouest africaine. Seuls les lauréats des Prix d'Excellence nationaux compétissent au Prix CEDEAO de la Qualité, a précisé le ministre Abdou Maman. Pour être en phase avec cette exigence communautaire, le Niger s'est attelé très tôt à l'organisation de la 6éme édition du Prix Nigérien de la Qualité. Ce Prix a permis d'apporter, des appuis substantiels en expertise technique à divers organismes publics et privés, tels que des entreprises, des organismes nationaux de normalisation et des organismes d'inspection du domaine alimentaire.

« Nous sommes certains que les Etats ont mesuré toute l'ampleur des enjeux de cette problématique, et s'attèleront à engager des actions de sensibilisation auprès des chefs d'entreprises et des consommateurs à la culture qualité. Pour cela, des mesures de renforcement de capacités des infrastructures nationales de promotion de la qualité doivent être prises, pour offrir aux consommateurs des services conformes aux standards internationaux », a dit le ministre de l’Industrie. Par ailleurs, le prix CEDEAO de la Qualité, dont le lancement officiel a lieu, vient en appui aux efforts conjugués de l'Union Européenne et de la CEDEAO, suite à l'adoption en 2013, du Règlement portant création du Prix CEDEAO de la Qualité et de celui portant adoption de ses règles d'organisation. L'organisation du Prix devra contribuer à résoudre le déficit de qualité des produits et des services qui constitue l'un des freins majeurs à la participation des Etats membres de la région ouest africaine au commerce mondial.

Du reste, l'organisation d'un tel prix intervient à une période cruciale où les Etats membres de l’espace négocient les conditions d'une ouverture intégrale de leurs marchés à travers les Accords de Partenariat Economique (APE). La réussite de cette première édition du prix CEDEAO doit répondre à trois (3) défis majeurs, à savoir les actions efficaces d'information et de sensibilisation à la culture qualité des acteurs économiques, notamment auprès des décideurs, des organismes publics, des entreprises privées et des consommateurs ; l’internalisation de la culture qualité au sein des structures nationales ; la mise en application des outils du Système de Management de la Qualité, tout en aidant à résoudre de façon concrète les difficultés rencontrées par les pays dans la commercialisation et l'exportation de leurs productions, notamment vers l'Union Européenne.

Auparavant, l’Ambassadeur, Chef de la Délégation de l’UE au Niger M. Raul Mateus Paula a souligné que c’est pour accompagner les Etats membres que des programmes d'appui au renforcement des systèmes de qualité en Afrique de l'Ouest ont été formulés et mis en œuvre. L'objectif de ces programmes est de renforcer l'intégration économique régionale et commerciale en créant un environnement propice au respect des règles du commerce international et des réglementations techniques. Les principaux résultats attendus sont entre autres la formulation dans chaque pays et dans la région d'une politique de qualité, la promotion de la normalisation par le biais d'un mécanisme d'harmonisation des normes régionales et l'adoption de nouvelles normes régionales ainsi que la mise en place d'un système régional d'accréditation, d'un système régional de certification des produits, de métrologie et d'étalonnage.

La promotion d'une culture de la qualité est aussi un des objectifs de ce programme. Pour accompagner les institutions régionales, notamment la CEDEAO, dans la promotion et l'encadrement de la qualité dans la région, l'Union Européenne lui a octroyé une subvention d'un montant de 12 millions d'euros pour l'appui à la mise en œuvre de la troisième phase du Programme Qualité de l'Afrique de l'Ouest. L'Union européenne entend soutenir ainsi l'intégration régionale en tant qu'outil de développement, facilitant une croissance durable et une intégration progressive et harmonieuse dans l'économie mondiale. Au Niger, l'Union Européenne s'est très tôt engagée à apporter son appui au renforcement de la capacité commerciale du pays, à la diversification de son économie et à la formalisation des Petites et Moyennes Entreprises (PME), afin de favoriser son intégration à l'économie régionale et internationale.

Pour sa part, le chargé de communication et de documentation de la CEDEAO M. Bizo Ibrahim a relevé que la vision générale de la politique de la qualité CEDEAO est de maintenir une structure industrielle solide dans la sous-région. Cette politique vise à améliorer la compétitivité économique de la région à travers la fourniture des biens et des services de qualité de classe mondiale, ainsi qu’une protection efficace des consommateurs et de l’environnement.

Hassane Daouda(onep)

26 juin 2017
Source : http://lesahel.org/

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...