4ème session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres de l’Agence Panafricaine de la Grande Muraille Verte (APGMV) : Le Chef de l’Etat, Mohamed Bazoum y prend part par visio-conférence

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Mohamed Bazoum a pris part, par visio-conférence, hier, à la 4ème session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres de l’Agence Panafricaine de la Grande Muraille Verte (APGMV). Cette session, présidée par le Chef de l’Etat mauritanien, Mohamed Ould Ghazouani, par ailleurs Président en exercice de l’APGMV, a pour objectif de faire le point sur l’état de mise en œuvre de l’initiative et de mesurer la mobilisation sur le financement de la Grande Muraille Verte grâce aux investissements internes et externes ainsi que de l’apport de sources innovantes pour la concrétisation de ce vaste projet.

La cérémonie inaugurale de cette instance était ponctuée de diverses allocutions, tant des responsables de l’APGMV, que de plusieurs responsables politiques et des partenaires techniques et financiers. Selon le Président mauritanien, le dernier rapport d’évaluation (Septembre 2020), sur l’état d’avancement de la Grande Muraille Verte (GMV), a souligné le faible avancement de cette initiative (seuls 18 % des objectifs initiaux auraient été remplis).

Parmi les raisons avancées par le Président Ghazouani : l’insuffisance de coordination entre l’ensemble des parties prenantes, à toutes les échelles (locales, nationales, régionales et internationales). Atteindre les objectifs 2030 de la GMV, à savoir restaurer 100 millions d’hectares de terres dégradées, séquestrer 250 Millions de tonnes de carbone et créer 10 millions d’emplois verts, ne sera possible qu’à condition de relever de nombreux défis, ‘‘pour ne pas conclure à nouveau, dans dix ans, à un bilan mitigé’’. Aussi, « afin de réaliser la vision d’une Grande Muraille Verte, il faudra encore faire face à d’importants défis tels que l’engagement politique, la  mobilisation des ressources, le renforcement de capacités ainsi que l’appui aux communautés locales », a estimé Mohamed Ould Ghazouani.

Notons que l’APGMV est l’émanation de la volonté politique des Chefs d’Etat et de gouvernement des 11 pays fondateurs, qui sont : Burkina Faso, Djibouti, Érythrée, Éthiopie, Gambie, Mali, Niger, Nigéria, Sénégal, Soudan et Tchad; d’autres sont en cours d’élaboration en Algérie, en Égypte, en Mauritanie et au Soudan. La session ordinaire des Chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres de l’APGMV se tient chaque deux (2) ans, dans un des Etats membres désigné par la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement ou au pays du siège de l’Agence. La 5ème session est prévue se tenir courant décembre 2023 à Abuja, au Nigeria.

 

Par Mahamadou Diallo(onep)

03 décembre 2021
Source : http://www.lesahel.org/

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...