Cérémonie de remise des clefs des bâtiments et matériel roulant au CFTTR : Une contribution au processus de professionnalisation des acteurs de la chaine des Transports

Le ministre des Transports, M. Oumarou Malam Alma a reçu, des mains du chef de coopération de l’Union Européenne, M. Christian RASMUSSAN, les clefs des bâtiments et matériel roulant acquis sur financement de l’Union Européenne au profit du Centre de Formation aux Techniques des Transports Routiers (CFTTR). D’un montant global de deux cent quatre-vingt-dix-huit millions six cent quatre-vingt-quatre mille cent (298.684.100) FCFA, cet appui concerne d’une part, la réhabilitation d’un bâtiment principal, l’aménagement des salles de cours, l’acquisition de bureaux et matériel informatique, et d’autre part, la dotation en matériel roulant composé d’un ensemble articulé équipé d’une grue puis d’un autobus de 70 places et d’un véhicule 4X4 station wagon. La cérémonie s’est déroulée hier dans l’enceinte dudit centre.

Selon le ministre Oumarou Malam Alma, le secteur des transports joue un rôle essentiel dans notre pays du fait de son immense étendu et de son enclavement. En effet, a-t-il souligné, l’inéxistence de voies ferrées, la quasi absence de voies navigables et le faible développement du transport aérien intérieur et régional font de la route le seul mode de transport en mesure d’assurer l’acheminement de la plus grande partie des biens et des personnes sur l’ensemble du territoire national et même au-delà. «Le gouvernement sous l’impulsion du Président Mohamed Bazoum s’est résolument engagé dans une importante réforme du secteur des transports tendant à sa modernisation afin d’assurer une plus grande fluidité et une meilleure compétitivité dans ce domaine si stratégique de l’économie nationale», a-t-il déclaré. L’objectif visé par le Gouvernement est d’impulser une industrie de transport, en vue d’assurer l’amélioration de l’efficacité du système des transports en termes de coût, de délai et de sécurité, a ajouté le ministre des Transports.

C’est pour atteindre cet objectif, a-t-il expliqué, que l’intervention de l’Union Européenne à travers le 10ème FED a permis l’élaboration de la Stratégie Nationale de Sécurité Routière. L’installation d’une phase pilote du Bulletin d’Analyse des Accidents de la Circulation, l’étude de la mise en place de la cellule de gestion du projet de renouvellement du parc de véhicules de transport public, l’appui à l’élaboration de plusieurs textes pour la professionnalisation du secteur des transports et l’étude pour la redynamisation du CFTTR s’inscrivent dans cette logique. Pour pérenniser tous ces acquis, a précisé le ministre des Transports, l’Etat du Niger et l’Union Européenne ont décidé d’appuyer la mise en œuvre des activités d’opérationnalisation de l’Agence Nigérienne de la Sécurité Routière (ANISSER), de l’Autorité de Régulation du Secteur des Transports (ARST), du renouvellement du parc automobile et de la facilitation des transports. «Cet appui de l’Union Européenne est accompagné d’un volet ‘’assistance technique’’ qui est en cours», a-t-il annoncé. Il concerne l’élaboration d’appuis pédagogiques notamment la rédaction de référentiels de métiers, de référentiels de formations ainsi que de référentiels d’évaluation et la rédaction d’autres supports pédagogiques.

Pour le Chef de coopération de l’Union Européenne, M. Christian RASMUSSAN, cet appui permettra d’apporter un nouveau souffle au CFTTR. II s’agit a-t-il relevé : d’une dotation en matériel roulant comprenant un ensemble camion articulé et équipé d’une grue ; un autobus de 70 places et un véhicule 4×4 station wagon ; d’une part, et d’autre part, la réhabilitation d’un bâtiment principal, l’aménagement des salles de cours, l’acquisition des mobiliers de bureaux et d’un ensemble de matériels informatiques.

Aïchatou Hamma Wakasso(onep)

07 décembre 2021
Source : http://www.lesahel.org/

 

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...