Au Cabinet du Premier ministre : Le Chef du gouvernement reçoit un groupe de partenaires du domaine humanitaire et le président de la Commission de l’UEMOA

Le Premier Ministre, SE Ouhoumoudou Mahamadou a reçu hier à son cabinet, un groupe de partenaires techniques et financiers travaillant dans l’humanitaire et le développement. La délégation était conduite par la cheffe de file des PTF du secteur, SE Denisa-Elena Ionete, Ambassadeur chef de Délégation de l’Union Européenne au Niger.

A l’issue de cette audience, la cheffe de file des partenaires techniques et financiers du secteur humanitaire a confié avoir échangé avec le Chef du gouvernement sur plusieurs sujets d’intérêt commun. «Nous avons eu un échange très fructueux avec le Premier ministre au sujet de la mise en œuvre du plan de réponse, du plan d'urgence par rapport à la sécurité alimentaire et nutritionnelle, ainsi que les perspectives sur le plan de soutien et le plan d'action humanitaire au Niger», a-t-elle précisé.

Selon SE Denisa-Elena Ionete, le groupe de partenaires a exprimé, une fois de plus, son soutien aux autorités du Niger et aux Nigériens «pour une réponse efficace à cette crise qui nécessite bien sûr une réponse rapide mais aussi avec une vision de perspectives de moyen et de long termes». Elle a terminé son intervention en insistant sur la cordialité du partenariat humanitaire avec le Niger et sur l’esprit de redevabilité réciproque.

Dans l’après-midi, SE Ouhoumoudou Mahamadou a reçu le président de la Commission de l’UEMOA, M. Abdoulaye Diop, qu’accompagnait le ministre nigérien des Finances, M. Ahmat Jidoud. Le haut fonctionnaire de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine est venu partager avec le Chef du Gouvernement, les performances de l'économie nigérienne par rapport à la mise en œuvre des reformes communautaires.

S’adressant à la presse nationale à la fin de l’audience, M. Abdoulaye Diop a indiqué avoir annoncé au Premier Ministre que le Niger est considéré par la Commission de l'UEMOA comme étant un pays performant en matière de mise en œuvre des reformes communautaires. «Cette année, a-t-il dit, le Niger a un taux de 81,6% contre 78,6 auparavant, soit un taux de progression de 3%. Ce qui est important et qui est au-dessus du taux moyen de progression communautaire».

 Souleymane Yahaya(Onep)

1er février 2022
Source : http://www.lesahel.org/

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...