Signature d’un accord de financement entre le Gouvernement de la République du Niger et le Gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg

Environ 100 milliards de FCFA pour la mise en œuvre du Projet d’Appui au Développement de l’Inclusion Financière (PADEF).

Le ministre d’Etat, ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, M. Hassoumi Massoudou et le ministre de la Coopération et de l’Action Humanitaire du Grand-Duché de Luxembourg, M. FRANZ FAYOT ont procédé hier matin, dans la salle de réunions du Ministère des Affaires Etrangères, à la signature du protocole d’accord relatif au financement du Projet d’Appui au Développement de l’Inclusion Financière au Niger (PADEF). Cette cérémonie s’est déroulée en présence du ministre des Finances, M. Ahmat Jidoud et des membres de la délégation luxembourgeoise.

Selon le ministre d’Etat en charge Affaires étrangères, cette signature est la concrétisation des résultats de leurs échanges lors de la rencontre du 19 mai 2021 à Luxembourg. M. Hassoumi Massoudou de rappeler que la signature le 12 juillet 1995 d’un accord-cadre de coopération et la création d’une commission de partenariat entre les deux pays en décembre 2022, a déterminé et mis en place un cadre institutionnel et structuré à la satisfaction de deux parties. Il a aussi relevé que la Coopération Nigéro-luxembourgeoise s’inscrit dans le cadre des priorités définies par le gouvernement nigérien à travers des appuis dans des domaines aussi divers que l’eau et l’assainissement, l’éducation, l’agriculture et la sécurité alimentaire, la gouvernance, le genre et la santé, l’environnement et le changement climatique.

Cette coopération, a ajouté le ministre d’Etat en charge des Affaires Etrangères et de la Coopération, est mise en œuvre à travers notamment le Programme Indicatif de Coopération (PIC) dont le dernier (PIC IV) a été signé le 19 mai 2021 à l’occasion de la visite au Luxembourg du Président de la République Mohamed Bazoum. Ce nouveau PIC doté d’un budget de plus de 144 millions d’Euros, soit environ 100 milliards de FCFA offre, selon M. Hassoumi Massoudou, un outil de plus pour consolider davantage cette coopération qui fait déjà de Luxembourg l’un des principaux partenaires bilatéraux du Niger. Cela, sans oublier sa contribution au Fonds commun de donateurs, avec la signature, le 13 décembre 2021 d’un protocole d’accord destiné à financer le dispositif national de prévention et de gestion de catastrophes naturelles pour un budget d’un million d’Euro soit 655 millions de FCFA.

Ainsi, a expliqué le ministre d’Etat, le financement du PADEF témoigne éloquemment de l’excellence de cette coopération et de l’engagement résolu du Grand-Duché à accompagner le Niger dans la réalisation de ces objectifs de développement. Doté d’une enveloppe de 15 millions d’euros soit environ 10 milliards de FCFA, le Projet d’Appui au Développement et l’Inclusion Financière au  Niger (PADIF-Niger) vise à appuyer la mise en œuvre de la stratégie du Niger relative à l’inclusion financière et à favoriser l’accès de populations vulnérables aux sources de financement en cohérence avec le Fonds d’Investissement pour la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle (FISAN). M. Hassoumi Massoudou a également souligné toute la pertinence et l’importance que revêt ce projet de coopération qui contribuera de manière significative à l’amélioration des conditions de vie des populations nigériennes. Il a enfin relevé avec satisfaction l’augmentation du budget qui passe de 115 millions d’euros pour le PIC III à plus de 144 millions d’euros soit environ 100 milliards de FCFA pour le nouveau programme.

Auparavant, le ministre de la Coopération et de l’Action Humanitaire du Grand-DUCHE de Luxembourg, M. FRANZ FAYOT a indiqué que le développement du capital humain à travers l’éducation, la formation professionnelle, l’autonomisation, l’insertion socioéconomique et l’accès au crédit forme un autre champ d’action de la Coopération luxembourgeoise. «Nous continuerons également à contribuer au renforcement de la gouvernance en particulier en renforçant les administrations publiques pour les mettre en mesure de fournir des services sociaux de base nécessaires», a-t-il fait savoir. La chaine de dépense publique est en outre renforcée dans le but d’améliorer la gestion de fonds souverains dans le secteur d’intervention de la Coopération Luxembourgeoise. M. FRANZ FAYOT s’est réjoui de cette signature du premier accord pour le programme de la Coopération Luxembourgeoise pour le secteur de la finance inclusive au Niger. «C‘est en effet, un domaine clé pour favoriser la croissance durable et inclusive. Il s’agit là du plus grand engagement du Luxembourg en faveur de la finance inclusive dans ce pays partenaire», a précisé le ministre luxembourgeois de la Coopération et de l’Action Humanitaire.

Aïchatou Hamma Wakasso(Onep)

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...