Statut de Chef de file de l’Opposition : Pourquoi maintenant ?

Cette reconnaissance et nomination de Chef de file de l’Opposition ne seraient pas fortuites et ne datent pas d’aujourd’hui. C’est une disposition qui existait bel et bien dans notre Loi fondamentale depuis fort longtemps, dont Issoufou Mahamadou, ancien président de la République a toujours refusé de reconnaître ce statut au président Hama Amadou de Moden Fa/ Lumana-Africa depuis les élections bancales qu’il a organisées en 2016. Aujourd’hui si le président de la République Mohamed Bazoum reconnaît le statut de l’opposition et nomme un Chef de file de l’Opposition, ce ne serait pas un fait de hasard.

Le gouvernement aurait l’intention d’envoyer un projet de loi à la prochaine session de l’Assemblée Nationale pour la création d’un Sénat. Pour faire passer ce projet de loi, il faut avoir les 2/3 de députés. Le Pnds-Tarayya n’a pas ces 2/3 à lui seul, il lui faut obligatoirement composer avec un parti qui a le plus de députés après lui. Or ce parti est le Moden Fa/Lumana- Africa du président Hama Amadou, l’ennemi juré de l’ex président Issoufou Mahamadou et son parti le Pnds-Tarayya, qui n’a d’ailleurs jamais reconnu ce statut de Chef de file de l’Opposition à Hama Amadou, l’autorité morale du Moden Fa/Lumana. Sinon pourquoi le président Mohamed Bazoum a attendu tout ce temps pour reconnaître ce statut au chef de file de l’Opposition suivi de la nomination d’un président du Moden Fa à ce poste constitutionnel. Comme l’a dit un dignitaire du Pnds «Les textes et les lois qui doivent s’adapter à Ceux de Tarayya, fin de citation».

Voilà en quelques lignes, selon toujours les observateurs les raisons de cette reconnaissance et nomination du Chef de file de l’Opposition, qui revient de droit à parti politique Lumana de Hama Amadou.

Arouna Y.

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...