Journée Internationale de la Langue Maternelle édition 2022 : Mobilisation en faveur de la réforme curriculaire comportant l'introduction de nos langues dans le système d'enseignement 

A l'instar de tous les pays membres de l'UNESCO, le Niger célèbre aujourd’hui lundi 21 février 2022, la Journée Internationale de la Langue maternelle. Le thème retenu cette année par l'UNESCO est «L'emploi de la technologie pour l'apprentissage multilingue : défis et opportunités ». La vision consiste ainsi à enrichir l'utilisation des langues nationales avec le potentiel technologique que leur offrent les progrès modernes. Dans son message à l’occasion de cette journée, le ministre de l’Education nationale, Dr Rabiou Ousman a lancé un appel à la mobilisation en faveur de la réforme curriculaire comportant l'introduction de nos langues dans le système d'enseignement .

Au Niger, cette journée constitue une occasion de mobilisation en faveur de la diversité linguistique et du multilinguisme et coïncide fort heureusement avec le choix opéré par les autorités politiques et éducatives d'entreprendre des grandes réformes dans notre système éducatif, souligne le ministre de l’Education nationale. «La refondation du curriculum en cours s'inscrit dans cette dynamique, car elle fait une place de choix à l'utilisation de nos Langues Nationales», a indiqué Dr. Rabiou Ousman. En effet, précise-t-il, le Président de la République, Chef de l'Etat SE Mohamed Bazoum l’a dit, à l'occasion de son investiture le 2 avril 2021 : «la réforme curriculaire va nous permettre d'adapter notre école aux exigences de son environnement culturel». La même vision a été réaffirmée par le Premier ministre Ouhoumoudou Mahamadou dans la Déclaration de Politique Générale du Gouvernement lorsqu’il annonçait, le 16 mai 2020, qu’il sera aussi mis en place des programmes de développement d'aptitude à l'apprentissage aux métiers chez l'enfant dès son bas-âge grâce à l'enseignement bilingue avec l'introduction des langues nationales.

«C’est dire que l'utilisation de la langue maternelle à l'école ne doit guère être perçue comme un phénomène de mode mais plutôt comme une alternative réelle pour sortir l'école nigérienne des sentiers battus», a ajouté le ministre de l’Education national Dr. Rabiou Ousman. En effet, «toutes les études pédagogiques entreprises jusque-là montrent à suffisance que la langue maternelle est un véritable facteur d'épanouissement de l'enfant en même temps qu'elle constitue un levier incontournable pour booster les rendements scolaires», a-t-il ajouté.

Pour ce faire, l'école reste le meilleur cadre pour les développer et assurer la survie et le dynamisme de ces langues. C'est d’ailleurs dans cette optique que le ministère de l’Education a créé une Direction du Curriculum et de la Promotion des Langues Nationales (DCPLN), dont la mission principale consiste à les promouvoir afin qu'elles puissent être des véhicules du savoir et de la connaissance. «La promotion des langues nationales ouvre aussi la voie pour faire du potentiel linguistique une force de développement durable pouvant contribuer notamment à

 l'atteinte des objectifs du millénaire», a estimé Dr. Rabiou Ousman avant de lancer un vibrant appel à l'endroit de toute la population pour «une adhésion totale, consciente et responsable à la réforme curriculaire qui met au centre de sa démarche, l'introduction de nos langues dans le système d'enseignement».

La Journée Internationale de la Langue maternelle, faut-il le rappeler, remonte à novembre 1999, l’année au cours de laquelle, la Conférence Générale de l'UNESCO a proclamé le 21 février de chaque année Journée Internationale de la Langue Maternelle, et ce depuis 2000.

Ismaël Chékaré (Onep)

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...