Lancement des travaux du Projet Dorsale Nord d’interconnexion électrique 330Kv à Gorou Banda : Intégrer les réseaux électriques nationaux dans un marché régional unifié d’électricité

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Mohamed Bazoum, a procédé, hier mardi 22 février 2022, au lancement des travaux du Projet Dorsale Nord d’interconnexion électrique 330Kv à Gorou Banda, à la périphérie de Niamey. C’était en présence du Président Ghanéen et Président de la Conférence des Chefs d’Etat de la CEDEAO, SEM. Nana Akuffo Ado ; du Président de l’assemblée Nationale M. Seini Oumarou, des membres de gouvernement, des élus locaux, des Chefs coutumiers, ainsi que de nombreux invités venus des pays membres dudit projet (Nigéria, Niger, Burkina Faso, Bénin et Togo). Le projet régional d’interconnexion électrique Dorsale Nord de Système d’Echanges d’Energie Electrique Ouest Africain (EEEOA-CEDEAO), vise à relier les cinq pays, ci-dessus désignés, par une ligne de transport à haute tension 330 KV, afin de faciliter le commerce de l’électricité dans la sous-région et d’étendre l’accès à l’électricité aux populations situées le long de la ligne de transport. Ce projet permettra également un échange d’énergie initiale estimée à environ 430 MW, qui pourrait atteindre plus de 600 MW, cinq à dix ans après sa mise en service.

Cet important projet régional est initié par le Projet Régional d’Interconnexion Electrique ou West African Power Pool (WAPP), avec l’appui financier de plusieurs partenaires techniques et financiers, à savoir la Banque Africaine de Développement (BAD), l’Agence Française de Développement (AFD), la Banque Mondiale (BM), l’Union Européenne, le Gouvernement Fédéral du Nigeria et le NEPAD-IPFF. La mise en œuvre de ce projet va coûter 692 millions USD et aura plusieurs impacts socio-économiques dans la région.

Au Niger, cette dorsale aura un impact social avantageux sur 432 villages à électrifier, 2.100 ha seront affectés au niveau de 80 villages et 231 maisons seront relocalisées. Les travaux seront achevés en 2024.

Dans son discours de lancement des travaux, le ministre du Pétrole, de l’Energie et des Energies renouvelables, M. Mahamane Sani Mahamadou a indiqué que le WAPP s’efforce d’intégrer les réseaux électriques nationaux dans un marché régional unifié de l’électricité. Ces démarches ont pour but d’assurer aux populations des Etats membres de la CEDEAO un approvisionnement en énergie électrique régulier, fiable et à un coût compétitif à moyen et long terme. «L’atteinte de ces objectifs se fera entre autres, à travers le Plan Directeur de la CEDEAO pour le développement des moyens régionaux de production et de transport d’énergie électrique version 2019-2033 comprenant 75 projets énergétiques», a précisé le ministre. 

Aussi, ajoute-t-il, en plus de la ligne de transport, le projet prévoit la mise en œuvre de plusieurs mesures d’atténuation environnementales et sociales. «Celles-ci comprennent, entre autres, la mise en œuvre du Plan d’action de réinstallation et de gestion environnementale et sociale, afin d’indemniser les personnes et les communautés affectées par le projet», a précisé le ministre Mahamane Sani Mahamadou avant d’exprimer sa profonde gratitude aux partenaires techniques et financiers du projet et à toute la communauté des partenaires techniques et financiers du Système d’Echanges d’Energie Electrique Ouest Africain (EEEOA-CEDEAO) pour leur soutien inestimable.

Auparavant, le Président du Conseil exécutif de l’EEOA, M. Siengui Apollinaire Ky et le Commissaire de la CEDEAO à l’Energie et au Mines, M. Sédiko Douka ont, tour à tour, pris la parole pour rappeler le parcours suivi par leurs structures dans le cadre de la concrétisation dudit projet. M. Siengui A. Ky, s’est félicité de la mobilisation et des efforts consentis par les différents ministres en charge de l’Energie des pays concernés par le projet pour favoriser l’intégration énergétique dans notre espace communautaire. «A Messieurs les Ministres de la Défense, qui ont répondu au rendez-vous de Niamey, je vous exprime ma plus grande gratitude, pour l’intérêt manifesté pour ce projet, mais aussi vous remercier pour le grand soutien que représente votre présence parmi nous aujourd’hui», a-t-il ajouté. M. Ky a aussi remercié la NIGELEC et les autorités nigériennes et plus précisément, SEM Mohamed Bazoum, Président de la République du Niger, Chef de l’Etat et le gouvernement nigérien pour  l’attention particulière qu’ils attachent audit projet.

 Quant au Commissaire chargé de l’Energie et des Mines de la CEDEAO, M. Sédiko Douka, il a noté que ce projet, est un des programmes phares, programmes prioritaires et intégrateurs de la CEDEAO, contenus dans son plan directeur de développement des moyens régionaux de production et de transport de l’énergie électrique 2019-2033. Pour M. Sediko Douka, la Dorsale Nord augmentera le commerce de l’électricité dans l’espace CEDEAO.

Pour sa part, le Gouverneur de la région de Niamey, M. Oudou Ambouka a, dans son allocution remercié les invités venus de plusieurs pays africains pour prendre part à cet évènement. Il a ensuite indiqué que cette Dorsale électrique traversera trois régions nigériennes (Niamey, Dosso et Tillabéri) ainsi que plusieurs localités. Selon le gouverneur, ce projet cadre parfaitement avec les objectifs du Programme de Renaissance Acte 3 de SEM Mohamed Bazoum, en ce qu’il permettra l’amélioration du taux d’accès à l’électricité pour tous avec de l’énergie abordable, disponible et durable. M. Ambouka a ensuite réitéré au Président de la République Mohamed Bazoum, ses ‘‘vifs remerciements pour le combat permanent qu’il ne cesse de mener pour améliorer les conditions de vie des laborieuses populations nigériennes en général’’.

Des prestations culturelles de tous les pays bénéficiaires de ce projet, la pose de la première pierre et le dévoilement de l’enseigne dudit projet ont mis fin à la cérémonie. 

Mahamadou Diallo (Onep)

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...