Déclaration de la CDTN sur la situation sécuritaire et sociale : La centrale appelle les différents acteurs à un dialogue constructif, la tolérance et la retenue face au défi sécuritaire

Le Bureau Exécutif National de la Confédération Démocratique des Travailleurs du Niger (BEN/CDTN), réuni en session extraordinaire, le samedi 5 mars dernier, a rendu publique une déclaration sur la situation sécuritaire et sociale au Niger. Dans cette adresse, lue par son Secrétaire Général, M. Idrissa  Djibrilla, la CDTN, le BEN/CDTN dit réaffirmer sa position datée du 1er décembre 2021 à l’endroit du gouvernement.

En considérant que ‘‘la situation sécuritaire demeure encore très préoccupante dans plusieurs régions de notre pays malgré les différents efforts de nos Forces de Défense et de Sécurité en terme de sacrifices’’ et prenant en compte les différentes informations données par le Président de la République, Chef de l’Etat, Chef Suprême des Armées, lors de la conférence des cadres, tenue le 25 février 2022, mais aussi considérant ‘‘les doléances de la CDTN soumises à l’occasion du 1er mai 2021, notamment celle relative aux agents de l’Etat travaillant dans les zones d’insécurité’’, le BEN/CDTN dit réaffirmer sa position datée du 1er décembre 2021 à l’endroit du gouvernement. Il s’agit de ‘‘redéfinir et clarifier la présence des forces étrangères sur notre territoire dans le respect de notre souveraineté nationale, tel que stipulé dans le préambule de notre constitution et les lois et règlements de notre pays’’.

La CDTN estime que la question de la sécurité requière l’organisation d’un forum national avec l’ensemble des forces vives de la nation et les populations qui vivent au quotidien les exactions des groupes armés pour dégager une stratégie nationale de riposte appropriée à cette insécurité. Elle exige aussi l’octroi d’une indemnité pour les agents de l’Etat travaillant dans les zones d’insécurité, note la déclaration. Sur le plan social, compte tenu de la flambée généralisée des prix des denrées alimentaires sur toute l’étendue du territoire national et soulignant que cette situation s’apparente à une diminution des salaires des travailleurs, en particulier et des revenus des ménages en général, la centrale syndicale demande au gouvernement de prendre des mesures urgentes afin d’accompagner les populations, notamment les travailleurs, en ces moments difficiles, consécutifs à la mauvaise campagne agricole et au blocage des importations de certains produits alimentaires par des pays voisins.

Enfin, la CDTN lance un appel pressant à l’ensemble de la classe politique, aux différents regroupements de la société civile et aux différentes associations religieuses en faveur d’un dialogue constructif, de la tolérance et de la retenue ‘‘pour qu’ensemble nous trouvions des réponses aux défis sécuritaires et au développement social et économique auxquels notre pays est confronté’’.

 

Mahamadou Diallo(Onep)

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...